Reims-Strasbourg 2-1 - Reims fait tomber Strasbourg
Entreprenant et volontaire, le promu a fait chuter une équipe de Strasbourg plus empruntée (2-1), ce samedi soir.

Sans faire de bruit, et avec ses armes, le Stade de Reims poursuit son petit bonhomme de chemin dans cette campagne 2018-19. Le promu a encore livré une partition consistante pour décrocher une précieuse victoire dans son arène - terre hostile pour beaucoup de monde cette saison.

Tout aurait pu être différent, peut-être, si les Rémois ne s'étaient pas rendu le match facile en débloquant la situation rapidement. Dans des conditions difficiles, avec une pluie battante et un froid glacial, l'équipe de David Guion a su embraser la rencontre très vite grâce à son homme providentiel, Doumbia, auteur d'une très belle demi-volée qui a fait mouche après avoir heurté le poteau (1-0, 6e).

Reims n'a pas relâché la pression dans un premier acte où les Strasbourgeois, sans idée, ont globalement subi, malgré quelques phases de conservation. L'avantage des Rémois à la pause était un moindre mal au vu de leur production.

L'article continue ci-dessous

Reims Strasbourg

Reste qu'au retour des vestiaires, les visiteurs, plus mordants, sont rapidement revenus au score. Héros sur le premier but, Doumbia a été coupable d'une perte de balle qui a profité à Martin, l'excellent travail du milieu strasbourgeois poussant la défense rémoise à la faute avec une mauvaise relance que Thomasson a exploitée (1-1, 48e). Tout était à refaire pour Reims, douché dès l'entame de ce second acte.

Mais cette équipe a de vraies ressources mentales. Appliquée, rigoureuse, solide, elle peut aussi s'appuyer sur une certaine variété dans ses armes. Et quand elle manque d'efficacité dans le jeu, les coups de pied arrêtés en deviennent une. Mathieu Cafaro l'a prouvé en délivrant les siens d'un maître coup-franc peu après l'heure de jeu (2-1, 67e). Un avantage que le promu s'est attelé à conserver au courage, dans les vingt dernières minutes, malgré une grosse pression strasbourgeoise et une occasion énorme de Corgnet (87e). Grâce à cette victoire, Reims, huitième, se place dans la première partie de tableau juste devant son adversaire du soir. Le contrat est plus que rempli. 

Commentaires ()