Reims - Lyon (1-1), l’OL sauve le nul in-extremis
Lucas Paqueta Reims Lyon Ligue 1 12032021
Getty
Longtemps mené sur le terrain de Reims, l’OL ne s’en est sorti que grâce à une tête victorieuse de Tino Kadewere dans les arrêts du jeu.

C’était une rencontre à gagner à tout prix avant la réception du PSG le week-end prochain au Groupama Stadium et les Lyonnais ne sont pas parvenus à remplir la mission. Mais, à défaut de l’emporter, ils ont su ne pas perdre. Au Stade Auguste Delaune, les hommes de Rudi Garcia ont encore livré une pâle copie et ils auraient pu être punis par un troisième revers en 2021. Un faux-pas qui leur a été évité par Tino Kadewere.

A la 92e minute, l’attaquant zimbabwéen a trouvé le chemin des filets d’un joli coup de casque suite à un centre du capitaine Memphis Depay. Une égalisation tardive et quasi inespérée.

Un OL méconnaissable en première période

Avant ce dénouement, les Lyonnais ont déjoué, mais il convient aussi de mettre en avant la performance rémoise. Sur la lancée de ses belles prestations récentes, la formation de David Guion a signé un grand match. Evoluant sans complexe, elle a su prendre l’avantage en mettant à profit son temps fort. Elle l’a ensuite préservé jusqu’à ce moment fatal dans les arrêts du jeu.

C’est Mathieu Cafaro qui a mis les Champenois sur la voie du succès. A la 33e minute, il a placé une belle volée à la réception d’un centre de Thomas Foket. Un geste limpide et qui est donc venu concrétiser la bonne période des locaux. Dix minutes auparavant, Boulaye Dia avait déjà failli scorer pour son équipe, mais Anthony Lopes s’est bien interposé pour préserver le 0-0.

A 1-0, on attendait de l’OL qu’il se rebiffe. Mais la formation rhodanienne est restée longtemps attentiste. Sans un sauvetage de Marcelo sur la ligne, elle aurait même pu être menée 0-2 à la pause. En première période, si l’on exclut un tir de Mattia De Sciglio (14e), détourné par Rajkovic, les Gones ne se sont guère montrés menaçants.

L'article continue ci-dessous

Rajkovic a retardé l’échéance

La deuxième mi-temps des visiteurs était meilleure, mais ce n’était pas si difficile. Les hommes de Garcia se sont souvenus qu’il y avait un match à jouer et des points à aller chercher. Plus appliqués, ils ont alors imposé leur mainmise. Toutefois, l’efficacité offensive leur a manqué. 

Karlo Toko-Ekambi (50e) et Maxwell Cornet (82e) se sont créés ont cadré deux essais, mais l’excellent Rajkovic a veillé au grain. Quant à Memphis Depay, il n’a pas réussi à régler la mire, manquant à deux reprises le cadre en position dangereuse (69e et 89e). L’OL pensait alors ne pas y parvenir, avant que Kadewere ne sort de sa boite et assure le minimum.

L’OL a évité la défaite, mais le nul sauvé ne le fait pas trop avancer au classement. Lille et le PSG sont certains de garder leurs deux premières places au classement à l’issue de cette levée. En cas de succès des Dogues dimanche contre Monaco la lutte à quatre qui se dessinait pour le titre pourrait bien se réduire à une bataille à deux.