Real Madrid-Viktoria Plzen 2-1, Grâce à Benzema, le Real se relance juste avant le Clasico
Getty
Le Real Madrid, très mal en point depuis quelques semaines, avait besoin d'un succès pour se relancer juste avant le Clasico.

Et la mission a été accomplie ce mardi soir, grâce notamment à un excellent Benzema. Le Real va pourtant très mal depuis quelques semaines, Le triple champion d'Europe en titre avait besoin de gagner et aussi de marquer pour acquérir des certitudes avant d'aller défier le Barça au Nou Camp en Liga.

Le destin du club merengue rejoint d'ailleurs celui de son attaquant français Karim Benzema, très contesté et même remplaçant face à Levante lors de la défaite du weekend dernier. Et c'est préicsément l'ancien lyonnais qui ouvre la marque dès la 11e minute d'un joli coup de tête consécutif à un centre de Lucas Vazquez depuis l'aile droite, histoire de faire souffler un stade qui avait sorti les sifflets lors de la récente débâcle en Liga.

Le Real donnera plus d'ampleur à son emprise sur la rencontre en début de seconde période, quand, suite à un dégagement de la défense visiteuse, Vazquez récupère dans l'axe, sert Bale qui trouve Marcelo d'une jolie talonnade instantanée qui permet au Brésilien de battre Hruska d'un beau ballon piqué (55e). Marcelo, un des rares motifs de satisfaction contre Levante lors du weekend, continue à briller. 

L'article continue ci-dessous
Marcelo, Real Madrid

Madrid, lancé, continue de pousser, À l'heure de jeu, La frappe pied gauche de Modric, légèrement décalé à droite à l'entrée de la surface, est repoussée par Hruska. Mais tout n'a pas été parfait pour les hommes d'un Julen Lopetegui sur un siège éjectable défectueux depuis quelques semaines.

Les hommes du coach basque encaisseront en effet un but des Tchèques en fin de seconde période, quand Hrosovsky est servi dans la surface et déclenche un tir qui ne laisse aucune chance à Navas, encore une fois préféré à Courtois en Europe. Toujours au rayon des points noirs, le Real a fini la rencontre à dix, avec la blessure de Marcelo et trois changements déjà effectués. 

Un peu laxiste en défense et toujours pas au point dans le placement avec notament un pressing assez désordonné quoique généreux, le Real s'impose en tremblant quelque peu lors des dix dernières minutes. Le patient madrilène va mieux, mais n'est pas totalement guéri. Survivra-t-il à la poussée de fiévre prévue dimanche soir dans la chaleur du Camp Nou ?

Commentaires ()