Real 0-2 Betis - Une dernière à l'image de la saison pour Madrid
Vinicius Junior Real Madrid 2018-19
Getty Images
Pour son dernier match de la saison, le Real Madrid de Zinédine Zidane s'est de nouveau incliné face au Betis Séville (0-2), ce dimanche après-midi.

Troisième au classement, huit points derrière le rival de l'Atlético de Madrid et sept points devant le FC Valence, son premier poursuivant, le Real Madrid n'avait rien à jouer ce dimanche au Stade Santiago Bernabeu, face au Betis Séville. Néanmoins, après une saison manquée, marquée par une élimination dès les huitièmes de finale en Ligue des Champions et un retard ultra conséquent (18 points au coup d'envoi) sur le leader barcelonais au classement en Liga, Zinédine Zidane et ses joueurs espéraient terminer cet exercice 2018-2019 en offrant une ultime victoire à ses supporters. Mais une fois de plus, tout ne s'est pas vraiment déroulé comme prévu. Bien au contraire. 

Championnat d'Espagne - 38ème journée
Real Madrid 0-2 Betis Séville
Buts : Moron (61'), Jesé (75')

Un dernier match à l'image de la saison, pour le Real Madrid : manqué. Sous le soleil de la capitale espagnole, les joueurs de la Maison Blanche n'ont jamais semblé être dans leur match, face à des Andalous loin d'être venus pour faire de la figuration. Ainsi, malgré les présences de cadres tels que les Français Karim Benzema et Raphaël Varane, ou encore celles de Marcelo et Luka Modric dans le onze titulaire, le dernier vainqueur de la Ligue des Champions s'est de nouveau incliné. Impuissant. 

Trois tirs cadrés, à domicile. Voici un chiffre qui illustre à merveille les difficultés rencontrées par les hommes de Zinédine Zidane ce dimanche. Sans solutions, ne parvenant pas à contourner le dispositf mis en place par le Betis Séville. Incapable de marquer, le Real Madrid pouvait toutefois sauver les meubles contre les visiteurs. Mais cela, c'était sans compter sur l'ouverture du score de Loren Moron à la 61ème minute, entamant encore un peu plus une ambiance morose dans les tribunes. 

Loin d'être révolté, le Real encaissait même un second but 15 minutes plus tard, que Jesé Rodriguez, ancien de la Maison Blanche, trompait lui aussi la vigilance d'un Keylor Navas qui, pour ce qui devrait être son dernier match sous les couleurs du Real, ne pouvait que constater l'ampleur des dégâts. En proie à de nombreuses approximations techniques et faisant preuve d'une détermination vraisemblablement limitée, le troisième de Liga concluait donc sa saison sous les sifflets, encaissant sa douzième défaite en championnat. Beaucoup trop pour espérer quelque chose. Plus que jamais, l'été promet d'être agité dans la capitale espagnole.