Real Madrid-Melilla 6-1, le Real s'amuse en Coupe du Roi avec un doublé d'Isco
Dernière mise à jour
Getty Images
Le Real Madrid s'est largement imposé en Coupe du Roi ce jeudi face à Melilla avec notamment un doublé d'Asensio et un autre d'Isco.

Le match aller était le baptême du feu de Santiago Solari, qui s'en était d'ailleurs sorti avec brio. De l'eau a coulé sous les ponts depuis et de l'encre a coulé aussi, à flots, sur les pages des différents quotidiens sportifs ibériques. Le coach argentin, en période d'essai à l'époque, a depuis été appointé définitivement à la tête du Real et a même eu le temps d'avoir sa première bisbille avec un joueur, en l'occurence Isco.

Une bisbille qui semble oubliée désomais, avec une participation et un doiublé du meneur de poche andalou ce jeudi. Mais Isco n'a pas ouvert le score. Cet honneur revient à Marco Asensio. L'international espagnol a permis à son équipe de se rassurer alors qu'en début de rencontre, c'est Keylor Navas, titulaire surprise, qui a marqué des points en stoppant une tentative de Mizzian.

Asensio a ainsi ouvert le score après avoir profité d'immenses espaces dans la défense des visiteurs pour tromper Moreno peu après la demie-heure de jeu. On retrouvera d'ailleurs l'attaquant merengue qui doublera la mise quelques instants plus tard suite à un bon travail de Vinicius. Double buteur, Asensio se muera en passeur pour Javi Sanchez qui portera le score à 3-0 à 5 minutes du repos.

La seconde période sera du même tonneau que la première avec, dès son entame, un but d'Isco sur une très belle frappe. La période de doute et de mise au ban de l'international espagnole est donc officiellement terminée, mais son équipe n'a pas fini de dérouler. Et à un quart d'heure du terme, Vinicius, très bon jsuqu'alors dans ses prises de balle, participera à la fête pour le but du 5-0, avant que Qasmi ne réduise la marque après avoir obtenu et transformé un penalty suite à une faute de Javi Sanchez.

L'article continue ci-dessous

Isco inscrira un dernier but en fin de rencontre sur un service de Fran Garcia afin de clore le festival merengue et sans doute enterrer définitivement la hache de guerre avec son coach. 6-1, score final. Comme à l'aller, le Real de Solari s'est offert quelques certitudes et s'est permis quelques expérimentations face à une équipe de moindre envergure. Une bonne opération à l'approche du Mondial des clubs.

 

 

Commentaires ()