Real Madrid-Leganes 3-0, le Real s'impose au diesel
Getty
Malgré une 1e période compliquée, le Real a rempli son devoir à l'occasion du 8e finale aller de la Coupe du Roi. Les Madrilènes l'ont emporté 3-0.

1/8e de finale aller de la Coupe du Roi
Real Madrid-Leganes : 3-0
Buts :
Ramos (44e s.p.), Lucas (68e), Vinicius (77e)

Il y a un an, le Real Madrid quittait la Coupe du Roi en cédant face à Leganes contre toute attente. Une mésaventure que les Merengue ne devraient pas connaitre cette année. Opposés à ce même adversaire au stade des 8es, Sergio Ramos et compagnie ont fait honneur à leur rang cette fois-ci. À domicile, et malgré un onze de départ largement remanié, ils ont gagné par trois buts d'écart lors du match aller, faisant ainsi un pas conséquent vers les quarts de finale de la compétition.

Les hommes de Santiago Solari ont pris une belle option sur la qualification, mais leur première période n'augurait pas une telle promenade. Timorés, ils se sont laissé endormir par leurs rivaux, plus appliqués et plus volontaires. Et, ils ont alors plusieurs fois frôlé l'ouverture du score. L'ancien toulousain Martin Braithwate a manqué à lui seul trois belles opportunités (18e, 26e et 36e). Des ratés que l'attaquant danois a énormément regretté par la suite.

L'article continue ci-dessous

Le Real a souffert, et pour se remettre à l'endroit il a dû compter sur un petit coup de pouce du destin, voire de l'arbitre. Juste avant la pause, un pénalty généreux a été accordé aux locaux et Ramos l'a transformé avec succès. La réalisation du capitaine a fait un grand bien à ses partenaires, revenus après la pause revigorés et libérés. Le match est alors devenu à sens unique, avec un rapport de force plus conforme à l'écart de standing qui existe entre les deux formations.

Lucas Vazquez s'est chargé de doubler la mise à la 68e, concrétisant une période forte de son équipe. Ça faisait 2-0 puis 3-0 dix minutes plus tard quand Vinicius Junior a placé une volée remarquable dans la surface, à la réception d'un centre non moins beau d'Odriozola. Un geste de pure classe et qui a mis fin à tout suspense dans ce match. Le Brésilien pouvait alors sortir et laisser sa place à la nouvelle recrue du club, Brahim Diaz. Comme d'autres éléments voués à être remplaçants durant la deuxième partie de la saison, l'ex-Citizen a pu grappiller du temps de jeu.

Commentaires ()