Real-Barça (2-3), Messi et le Barça triomphent à Bernabeu
Dernière mise à jour
Getty Images
Auteur de deux buts, dont l'un à la dernière minute du match, Messi a permis au Barça de dompter le Real chez lui et relancer le suspense en Liga.

33e journée de la Liga
Real Madrid-FC Barcelone : 2-3
Buts :
Casemiro (28e), J. Rodriguez (85e); Messi (33e, 92e), Rakitic (73e)

Ce Clasico-là va rester très longtemps dans les annales ! Avec un scénario inimaginable et un dénouement à couper le souffle, les deux meilleures équipes espagnoles ont offert un spectacle sensationnel aux spectateurs de Bernabeu. Mais un homme seulement a capté les attentions au terme de cette rencontre et a endossé encore une fois le costume de héros, en l’occurrence Lionel Messi. Le quintuple ballon d’Or a offert un succès ô combien important aux siens dans les arrêts de jeu en déposant le ballon au ras de poteau le ballon suite à un centre de Jordi Alba (92e, 2-3). Bien sûr, le Barça n’a pas été totalement irréprochable sur cette partie, mais les hommes de Luis Enrique ont su répondre présents dans cette bataille de fin de saison face au rival historique en s’appuyant toujours sur son maître de jeu, qui a pris ses responsabilités dans ce match à enjeu. 

Un scénario de fou

En voulant attaquer dès le début de match, le Real Madrid a libéré rapidement des espaces en mettant beaucoup d’animation offensive tout en se montrant fébrile en défense. Les percées de Cristiano Ronaldo sur les deux côtés ont mis rapidement la défense blaugrana dans le vif du sujet. Le Portugais s’est créée les meilleures occasions avant le premier but madrilène avec deux frappes dangereuses (6e, 21e). Quelques minutes plus tard Casemiro a donc donné l’avantage aux merengue en reprenant dans la surface le ballon après une déviation de Seergio Ramos sur le poteau  (28e, 1-0). Le milieu brésilien a été plus inspiré sur cette action que sur ce coup de coude infligé à Messi, qui a mis l’argentin au sol (21e) pendant un petit moment. Un geste qui a échappé à l’arbitre et qui aurait pu valoir un second carton jaune au madrilène, tout comme son tacle sur l’Argentin à quelques instants de la pause.

Messi illumine le Classico et atteint la barre des 500 buts

Vous l’avez compris, la Pulga était intenable à Bernabeu pour ce grand duel face au rival honni. Il a donné de la vitesse et du dynamisme au jeu barcelonais, même si les attaques ont été beaucoup moins nombreuses qu’à l’accoutumée côté blaugrana. L’Argentin s’est presque construit tout seul le but d’égalisation en éliminant Modric puis Carvajal sur une magnifique percée avant d’ajuster Navas (32e, 1-1). Il fut moins adroit par la suite (45e+1) en ajustant mal sa reprise au second poteau. Mais Messi a été presque le seul barcelonais en vue dans le premier acte. Luis Suarez n’a brillé qu’une sur une frappee tendue mais non cadrée (11e). Alors que du côté de Real, tous les attaquants ont réussi à se procurer des occasions avant la pause à l’instar de Benzema (17e), Bale (23ee) et même Modric (36e).

Messi relance le championnat

Le second acte était tout aussi animé avec deux gardiens Ter Stegen et Keylor Navas mis à rude épreuve. On ne pourra pas reprocher grand chose d’ailleurs aux portiers sur cette rencontre contrairement à leurs défenseurs. Les parades du gardien costaricain ont été les plus impressionnantes à l’image de ses arrêts sur Paco Alcacer (56e), Luis Suarez (68e), Messi (69e, 83e) et Piqué (81e). On lui aurait accordé la meilleure note du match si ce n’est son absence étonnante sur la frappe enroulée de Rakitic de vingt mètres qui a donné un avantage au score à Barcelone au cœur de la seconde période (73e, 1-2). Les affaires madrilènes paraissaient de plus en plus dures d’autant plus que Sergio Ramos a été expulsé logiquement cinq minutes plus tard pour un tacle dangereux sur Messi.

Mais un but de James Rodriguez a donné du sens à la fin du match suite à une passe de Marcelo au premier poteau (85, 2-2). Le Colombien a remis les deux équipes a égalité quelques minutes après sa rentrée et aurait pu même marquer un troisième s’il n’avait pas trouvé Ter Stegen sur sa trajectoire (87e). Le gardien allemand était aussi présent sur les tentatives de Kroos (48e), Benzema (53e) et Marco Asensio (89e). Tous ses arrêts se sont avérés déterminants puisque le but de Messi (son 500ème de sa carrière) dans les arrêts de jeu a offert trois points au Barca qui permettront aux Catalans de recoller au Real au classement avec 75 points en attendant le match en retard des merengue contre le Celta Vigo. Le championnat est relancé!

Commentaires ()