Real Madrid-Atletico Madrid (1-1), Griezmann frustre (encore) le Real
Dernière mise à jour
Buteur à 5 minutes de la fin, Antoine Griezmann a permis à l'Atletico d'arracher le nul contre le Real Madrid et relancé le suspense pour le titre.

31e journée de la Liga
Real Madrid-Atletico Madrid : 1-1
Buts :
Pepe (52e); Griezmann (85e)

Si, comme beaucoup le monde le pressent, Antoine Griezmann venait à quitter prochainement l'Atletico Madrid, personne ne pourra reprocher au Français de ne pas avoir tout donné pour les Matelassiers. Ce samedi, l'international tricolore a prouvé qu'il avait toujours le cœur rouge et blanc en signant le but qui évite à l'équipe de Diego Simeone de chuter à Bernabeu contre l'ennemi juré. Une réalisation survenue à cinq minutes de la fin du temps règlementaire et sur l'une des très rares occasions de but que les visiteurs se sont créées.

Ronaldo, des stats en berne avant de défier l'Atletico

L'Atletico a passé la majeure partie de son temps à défendre et à résister à son prestigieux voisin. Une tactique risquée et que l'on a cru vouée à l'échec quand Pepe est venu reprendre victorieusement un coup franc de Toni Kroos à la 52e minute. Le puissant coup de casque du Portugais est venu récompenser une grosse période forte de son équipe et qui aurait pu, ou même dû, aboutir sur d'autres réalisations. Mais, Jan Oblak a quasiment tout repoussé sur sa ligne. Le portier slovène a notamment neutralisé Karim Benzema à deux reprises (28e et 48e) et aussi réalisé le geste parfait sur une frappe à ras de terre de Cristiano Ronaldo (16e).

Griezmann, l'homme qui tombe à pic

Outre les fois où leur gardien a dû se sublimer pour préserver la parité, les Colchoneros ont aussi tremblé à la 31e frappe lorsqu'une frappe de Ronaldo a pris la direction des filets avant que Savic ne sort le ballon d'une tête miraculeuse. Le même Ronaldo avait aussi placé une tête (47e), qui a filé juste à côté. A force de pousser, les Merengue ont donc fini par forcer la décision et ce but libérateur aurait dû leur suffire pour l'emporter. A 1-0, ils ont même plutôt bien géré la rencontre, restant loin de leurs buts.

Mais, il était donc écrit que pour la deuxième année de suite ils allaient laisser échapper des points importants dans cette affiche à cause de Griezmann. Seul Colchonero à se montrer menaçant aux avant-postes (20e et 39e), l'international français a signé le geste parfait sur un service de Correa à la 85e minute. Dans le dos de Pepe, il a frappé sans contrôle et c'est ce qu'il fallait pour surprendre la vigilance de Keylor Navas qui était sorti à son encontre. Ce but ne change pas grand-chose au destin de l'Atletico cette saison. En revanche, pour le Real, il se peut bien qu'il fasse tâche lors du décompte final de la saison si jamais la bande à Zidane venait à se faire rattraper par le Barça. 

Commentaires ()