News Résultats en direct

Rayo Vallecano v Atlético Madrid Résumé de match, 16/02/2019

FDM
0 - 1
RAY
ATM
A. Griezmann (74)
Estadio de Vallecas
Rayo Vallecano-Atletico Madrid 0-1, Griezmann délivre l'Atletico
18:15 UTC+1 16/02/2019
Antoine Griezmann, Atletico Madrid
Après deux défaites de rang, l'Atletico est reparti de l'avant en Liga. Les Rojiblancos peuvent remercier leur attaquant français, Antoine Griezmann.

La mini-crise qui a touché l'Atletico en ce début de mois de février a pris fin ce samedi. Battue successivement par le Betis et le Real Madrid, l'équipe de la capitale espagnole s'est remise à l'endroit en prenant les trois points mis en jeu contre le Rayo Vallecano. Dans cet autre derby de Madrid, les Matelassiers ont dû cravacher dur, mais ils ont fini par remporter la mise. Et c'est encore Antoine Griezmann qui les a sortis du mauvais pas.

Un des rares joueurs de l'Atletico à évoluer à son vrai niveau actuellement, Griezmann a donc offert la victoire aux siens avec ce 12e but de la saison en championnat. À un quart d'heure de la fin, et alors que ses équipiers avaient toutes les peines du monde à tromper la vigilance de Stole Dimitrievski, le prometteur portier macédonien du Rayo, le Mâconnais a fait la différence en exploitant un service dos au but d'Alvaro Morata. Malgré la charge de deux défenseurs, il a réussi le geste parfait et ouvert le score.

Après avoir marqué, Griezmann aurait pu se transformer en passeur. Mais, à la 84e minute, et en voulant rendre la pareille à Morata à la suite d'un contre très rapide, il a vu son offrande neutralisée in-extremis par un arrière adverse.

Oblak a tout repoussé

L'Atletico Madrid s'impose et ce dénouement est plutôt flatteur pour la bande à Simeone. Dans cette partie, ce sont leurs modestes opposants qui se sont montrés les plus menaçants. Et Jan Oblak a encore dû sortir le grand jeu pour préserver sa cage inviolée. Le dernier rempart slovène a notamment frustré à deux reprises Raul De Tomas (25e et 34e), de même qu'Abodulaye Ba (92e) juste avant le coup de sifflet final. Par ailleurs, en deuxième période, il a aussi vu une frappe tendue de l'ancien Mancunien Bebe passer de peu à côté du cadre (80e).

C'était donc un succès dans la douleur pour le troisième de la Liga (désormais second provisoire). Mais, c'est un succès quand même. Et, il est plus que bienvenue alors que se présente dans quatre jours un rendez-vous capital en Ligue des Champions contre la Juventus (en 8es de finale aller). Avant d'accueillir la Vieille Dame, un troisième accroc aurait fait sérieusement tâche.