Le PSG a fait honneur à Michael Jordan en terrassant Reims (4-1)
Edinson Cavani PSG Reims Ligue 1 26092018
Getty
Tout n'avait pas bien commencé pour Paris, mais Cavani, auteur d'un doublé et qui a obtenu un pénalty a facilité la victoire du PSG face à Reims (4-1)

Le PSG a été secoué dès l'entame de la partie. Au bout de trois minutes de jeu Chavalerin a ouvert le score pour le stade de Reims sur un centre en retrait de Chavarria (0-1) mais les Parisiens, par le biais de Cavani ont vite réagi. Moins de deux minutes plus tard, Marco Verratti a intercepté un ballon qu'il a servi en profondeur à l'Uruguayen qui a terminé par un ballon piqué (1-1, 5è). El Matador a été celui qui a permis le 2è but parisien. Accroché par Konan à l'entrée de la surface, il a obtenu le pénalty que Neymar a transformé assez sereinement (2-1, 24è). Peu avant la pause, Cavani a fait le break avec un troisième but. Sur un coup-franc de Neymar dans l'axe, Mendy sort la balle sur l'attaquant parisien qui termine de façon chirurgicale (3-1, 44è). Au retour de vestiaires, Thomas Meunier s'est montré encore une fois décisif : Neymar, encore une fois, a ouvert sur Diaby qui a centré au premier poteau sur le Belge. Il n'a eu qu'à terminer le travail (4-1, 55è). Une victoire sous les yeux de la légende du basket, Michael Jordan. 

Edinson Cavani, le retour

Lors des derniers matches de Paris, le meilleur buteur de l'histoire du club avait été aperçu en petite forme, pas convaincant ni convaincu. Peut-être lassé d'être le seul attaquant à s'appliquer sur les tâches défensives, la confiance avait été entachée devant les buts. El Matador n'avait plus marqué depuis la 5è journée de Ligue 1 (face à Saint-Etienne, 4-0), soit deux matches. En soi ce n'est pas une longue période de disette mais un manque de confiance s'était fait ressentir à Liverpool ou encore à Rennes. Pour autant, il a retrouvé le chemin des filets de la meilleure des manières ce mercredi soir. D'abord en égalisant, puis en provoquant un pénalty, et enfin en sécurisant le PSG juste avant la mi-temps. Juste avant la fin du temps réglementaire, il aurait pu tripler la mise si son ballon piqué n'avait pas trouvé la transversale (90è). Il est le Parisien qui a tenté le plus de tirs (6). Ses deux tirs cadrés se sont transformés en buts (5è & 44è).  Cavani a marqué lors des 4 derniers matches qu’il a disputés face à Reims en Ligue 1 (6 buts au total).

Des Titis convaincants 

Sur la rencontre, Tuchel a aligné d'emblée Colin Dagba, pour permettre à Thomas Meunier de souffler, Stanley N'soki, qui remplaçait Juan Bernat non retenu dans le groupe, et Moussa Diaby sur l'aile gauche aux côtés de Neymar, dans un système 4-2-3-1. Si le premier a été blessé et remplacé par le Belge à la 24è minute, les deux autres Titis ont fait un excellent match. Le latéral gauche a bien assuré ses tâches défensives avec 4 tacles, soit le meilleur total avec Verratti ainsi 7 ballons récupérés (Rabiot est en tête avec 11). Il a provoqué 10 duels pour 80% de réussite, un très bon ratio pour le défenseur. 

De son côté Moussa Diaby s'est encore fait remarquer. Après son premier but en Ligue 1 face à Saint Etienne, au Parc (4-0), le joueur de 19 ans a encore montré un visage qui devrait plaire à Thomas Tuchel. Il a été percutant, donné du rythme à l'équipe. Sa vitesse, combiné à sa vision du jeu (à l'instar de son super débordement juste avant de centrer en retrait à Cavani, qui a obtenu le pénalty (23è). Sur le dernier but Parisien inscrit par Meunier, il est également le passeur. Une très bonne option pour le technicien qui peut compter, les yeux fermés, sur ces deux jeunes solides. 

La stat Opta