Un grand Mbappé, Cavani rejoint CR7...Les 3 choses à retenir de PSG-Bayern (3-0)
Neymar Cavani PSG Bayern
Getty Images
Le PSG s'est nettement imposé face à un Bayern remanié (3-0). pour la seconde journée de Ligue des Champions. Une victoire en trompe-l'oeil.

Oubliée la prestation fade du PSG face à Montpellier samedi dernier (0-0). Dans un Parc rempli, les hommes d'Unai Emery n'ont donné aucune chance à une équipe du Bayern qui n'avait pas sorti ses meilleurs atouts. Plus réalistes sur le terrain, ils ont su transformer la plupart de leurs occasions en buts (5 tirs cadrés pour 3 buts). 

Examen réussi pour le PSG

Il ne fallait pas beaucoup de temps pour prouver à quel point Neymar était important dans cette équipe. 90 secondes très exactement ! A la première accélération, éliminant deux défenseurs, le Brésilien offrait un caviar à son compatriote Dani Alves qui ouvrait le score (1-0). Mais le rythme s'essouflait du côté des Parisiens qui laissaient la possession aux Bavarois, leur permettant de se procurer une grosse occasion (19è) de Javi Martinez qu'Areola détournait en corner. Mbappé efficace en contre, débordait côté droit pour la remettre en retrait à Cavani qui trouvait la lucarne (32è, 2-0). Un réalisme à toute épreuve.

Au retour des vestiaires, Neymar montrait qu'il voulait absolument marquer. Ses deux premières tentatives avaient échoué sur ses deux frappes non cadrées (50è, 54è), puis son coup-franc n'était pas assez puissant (60è). Sa patience payait à la 63è, lorsque Mbappé centrait, Javi Martinez bafouillait son dégagement et l'ancien barcelonais n'avait plus qu'à pousser le ballon dans les filets (3-0). La dernière grande occasion parisienne provenait de Dani Alves à la 71è qui croisait trop sa frappe. 

L'article continue ci-dessous

L'étonnante surprise du soir 

Pour son retour au Parc des Princes avec le costume d'entraineur du Bayern, Carlo Ancelotti a surpris. Au lieu d'aligner le meilleur XI possible, l'entraineur italien a mis une équipe qui était difficilement capable de rivaliser face à ce PSG. Hummels, Boateng, Ribéry, Robben avaient tous quatre été mis sur le banc privant ainsi les Bavarois d'atouts non négligeables. Seul Lewandowski, aux côtés de Muller et James avait été conservé dans la ligne d'attaque. Beaucoup de ballons perdus pour les Munichois qui profitaient aux Parisiens, en contre-attaque. Le PSG n'a toujours pas pu se jauger face à un grand d'Europe. 

L'homme du match 

Mbappé a délivré un match de très haut niveau. Passeur sur le but de Cavani (31è), l'ancien monégasque fut aussi à l'origine du but de Neymar, lorsqu'il centrait sur Javi Martinez, permettant au Brésilien de marquer. Mais au delà de ces actions, ses accélérations en contres ont offert des actions dangereuses côté parisien, comme lorsqu'il remontait le terrain pour transmettre le ballon à Cavani (26è), ou encore sur ce caviar à la 50è, que Neymar ne réussissait pas à cadrer. Remplacé à la 78è, seul un but aurait permis de récompenser le gros travail dispensé ce soir et son altruisme remarquable. Il est sorti sous les ovations d'un public conquis.

La stat 

A la 32è minute face au Bayern ce soir, Edinson Cavani est devenu le cinquième joueur à marquer pendant six matches d'affilée (11 buts lors de ses 10 derniers matches en Coupe d'Europe). Il rejoint Van Nistelrooy, Chamakh, Yilmaz et Cristiano Ronaldo. 

Sabrina Belalmi, au Parc des Princes

 

Commentaires ()