Coupe du monde - Pologne-Sénégal, 1-2 : Comme en 2002, les Lions de la Téranga réussissent leur entrée en lice
Dernière mise à jour
Le Sénégal, comme en 2002 face à la France, a réussi son entrée en lice dans la Coupe du monde en battant la Pologne ce mardi.

1e journée du Groupe H du Mondial
Pologne-Sénégal : 1-2
Buts : Krychowiak (86e) ; Cionek (38e csc), Niang (61e)

Que de surprises dans ce groupe H de la Coupe du monde 2018 ! Après la défaite du favori de ce groupe, la Colombie, contre le Japon un peu plus tôt dans la journée, c'est au tour du Sénégal de créer la sensation face à la Pologne. Les Lions de la Téranga, de retour en Coupe du monde après seize ans d'absence, se sont rappelés aux bons souvenirs de leurs ainées qui avaient battu la France lors du match d'ouverture en 2002. Les hommes d'Aliou Cissé ont montré un beau visage face à une Pologne timorée et se sont logiquement imposés avec des réalisations de Cionek, contre son camp, et de Mbaye Niang, l'ancien du Stade Malherbe de Caen.

Le duel des superstars entre Sadio Mané et Robert Lewandowski a tourné à l'avantage de l'ailier de Liverpool. Pourtant, à l'image de leur star, Sadio Mané auteur d'une faute au bout de trente secondes, le Sénégal était nerveux en début de match. Mais les Lions de la Téranga ont rapidement pris le match à leur compte, monopolisant le ballon, malgré la pression polonaise. Virevoltant, Mbaye Niang manque d'abord de précision sur son centre vers Mané, puis est retenu illicitement par Grzegorz Krychowiak sur une contre attaque. La vitesse d'Ismaila Sarr et Mbaye Niang mettent en difficulté la Pologne, mais l'ancien Milanais a manqué de précision sur son dernier geste à plusieurs reprises.

L'article continue ci-dessous

Sadio Mane Senegal Robert Lewandowski Poland World Cup

Robert Lewandowski bien trop seul

Le Sénégal est monté en puissance dans cette première période, se montrant de plus en plus dangereux et se créant davantage d'occasions que son adversaire. Les hommes d'Aliou Cissé sont logiquement récompensés quelques minutes avant la pause. Mbaye Niang a récupéré le ballon côté droit et s'est vite projeté vers l'avant. Il a transmis à Sadio Mané dans l'axe qui a décalé Idrissa Gueye. La frappe de ce dernier a été détournée par Martin Cionek qui a pris son gardien à contre-pied.

Au retour des vestiaires, la Pologne a montré des signes de révolte. D'abord sur un coup franc de Robert Lewandowski, trop esseulé durant le premier acte, bien positionné à vingt mètres des buts mais bien repoussé par Khadim Ndiaye. Quelques minutes plus tard, c'est Maciej Rybus qui sur un centre au deuxième poteau a trouvé Lukasz Piszczek dont la reprise a manqué le cadre. Plus dangereuse, la Pologne a laissé passer sa chance.

Sur une remise en retrait vers son portier, Grzegorz Krychowiak perd le ballon. Une perte de balle évitable qui coûte cher puisque Mbaye Niang a profité d'une grosse mésentente dans la défense polonaise pour intercepter la passe aux trente mètres et dribbler Wojciech Szczesny pour finir dans le but vide. L'ancien attaquant de Caen, meilleur sénégalais sur le terrain, est récompensé pour son match. Les coéquipiers de Robert Lewandowski ont tenté de réagir en fin de match, mais longtemps en vain face à des Lions de la Téranga solidaires en défense. Sur un coup franc, Grzegorz Krychowiak est parvenu à réduire le score, mais cela n'aura pas été suffisant. Le Sénégal peut aborder sereinement son deuxième rendez-vous face au Japon, et pourra se qualifier en cas de victoire. En revanche, la Pologne affrontera la Colombie dans un match de la dernière chance.

Commentaires ()