Parme-Inter 0-1, l'Inter rebondit difficilement
Getty
En déplacement à Parme, l'Inter de Milan a souffert ce samedi. Mais, les Lombards ont réussi à forcé la décision, et signer leur 1er succès en 2019.

23e journée de Serie A
Parme-Inter Milan : 0-1
But :
L. Martinez (79e)

L'Inter de Milan et ses tifosi peuvent souffler. À la peine ces dernières semaines, avec notamment deux fâcheuses défaites concédées, l'équipe lombarde est parvenue à se redresser. Sur le terrain de Parme, ce n'était pas flamboyant, mais les Lombards ont réussi à valider l'essentiel et les points acquis leur font beaucoup de bien, tant sur le plan comptable que mental.

La seule réalisation de la partie a été l'œuvre de Lautaro Martinez. L'Argentin a fait la différence à dix minutes de la fin du temps règlementaire. Alors qu'il n'était sur le terrain que depuis deux minutes, le jeune attaquant a fait la différence en exploitant une superbe passe en profondeur de Radja Nainggolan. D'un geste limpide, il a battu le gardien parmesan, pourtant jusque-là irréprochable.

L'article continue ci-dessous

Icardi en manque de réussite

Les Nerazzurri n'ont fait la différence que vers la fin. Cela étant, c'était loin d'être immérité. Si leur première mi-temps a été décevante, avec très peu d'alertes sur les buts adverses, la seconde a été d'un autre acabit. Avant sa passe décisive, Nainggolan avait été proche de scorer à la 47e, mais a buté sur le dernier rempart adverse. Mauro Icardi, très remuant, s'est aussi montré dangereux, avec deux opportunités non converties alors qu'il se trouvait à quelques mètres des buts (49e et 62e). Peu inspiré, le capitaine intériste a donc laissé son jeune compatriote lui voler la vedette.

En gagnant, l'Inter consolide sa troisième place au classement. À force de gaspiller, les hommes de Spalletti avaient senti le souffle des deux clubs romains dans leur nuque, et ces trois points leur permettent de reprendre leurs distances. Leur mission d'ici la fin du championnat est de rester sur le podium. Car, pour ceux qui est des deux premiers rangs, occupés par Naples et la Juventus, ils paraissent déjà hors de portée.

 

Commentaires ()