PSG - Lyon (2-1), Paris remporte le choc in-extremis
Icardi PSG 2021
Getty
Le duel entre le PSG et l’OL a tourné à l’avantage de l’équipe de la capitale. Un succès glané à l’arraché par les Franciliens (2-1).

Après celui de la scène européenne, le PSG a passé ce dimanche son premier grand test domestique de la saison. Les vice-champions de France se dirigeaient vers un autre match nul face à une formation lyonnaise très accrocheuse, mais une ultime action a fait tourner la rencontre en leur faveur. Un ballon habilement déposé par Kylian Mbappé sur la tête à Mauro Icardi de permis à l’équipe de la capitale de s’offrir un succès plutôt heureux.

Paris s’en sort bien

Avant que le match ne bascule sur cette dernière action, Paris avait eu fort à faire dans cette partie. Les Gones ont fait plus que leur tenir tête, et il n’est pas sûr que le résultat aurait été le même sans le pénalty accordé aux locaux à la 65e. Neymar s’est écroulé dans la surface au contact de Gusto. L’arbitre Mr Turpin a choisi de siffler, mais s’il s’était abstenu personne ne lui en aurait tenu rigueur. Mis à part bien sûr les 50000 spectateurs du Parc des Princes. Le Brésilien s’est chargé de faire justice lui-même et répondre à une réalisation de son compatriote Lucas Paqueta.

Le meneur de jeu rhodanien avait frappé douze minutes auparavant, en venant couper habilement un service à ras de Karl Toko-Ekambi. Une réalisation limpide, sur ce qui était sûrement la première vraie occasion lyonnaise dans ce match. Néanmoins, l’activité des visiteurs devant les buts de Gianluigi Donnarumma ne reflète pas vraiment la qualité de leur production. S’ils ont eu du mal à se montrer menaçants, les hommes de Peter Bosz ont fait jeu égal avec leurs opposants du jour. Au milieu de terrain, ce fut d’ailleurs une très belle bataille entre les différents artistes de chaque camp, digne des plus grands combats de Ligue des Champions.

L'article continue ci-dessous

Le mérite de l’OL aura aussi été d’avoir fait passer l’orage quand il était acculé. Dans le dernier quart d’heure de la première période, les Rhodaniens ont été pris de vitesse sur quelques offensives franciliennes mais Anthony Lopes a su veiller au grain pour préserver la parité. Le gardien a réalisé un sauvetage du bout des doigts, sur un tir croisé de Lionel Messi (32e). Le même Messi a ensuite touché l’équerre sur un coup franc, portant à deux son nombre de montants touchés avec sa nouvelle équipe. C’est de deux plus que les buts, dont le compteur reste bloqué à zéro.

Le PSG a fini sans Messi

La star argentine a été le seul membre de la MNM a tenté sa chance dans le jeu dans cette partie. Neymar et Mbappé ont été transparents dans ce domaine, mais on les a vus présents à la construction des actions et leur travail défensif légèrement plus important qu’en Belgique. Et Mbappé a donc fini par se montrer décisif avec cette magnifique offrande pour Mauro Icardi. Ce dernier a remplacé Angel Di Maria. Le dénouement était plus que cruel pour les Gones. Certes, ils avaient reculé après l'égalisation, mais sur l'ensemble du match ils ne méritaient pas de s'incliner.

Outre Di Maria, Lionel Messi a aussi quitté le terrain avant la fin. « La Pulga » a été relevé par Achraf Hakimi à un quart d’heure de la fin. Une décision de Mauricio Pochettino que le sextuple Ballon d’Or n’a semble-t-il pas du tout aimée. Il a fait la moue en passant devant son coach, et après s’être assis sur le banc. Une scène qui risque de faire autant parler que le résultat du jour.