Lyon-Rennes 0-2, Ben Arfa et Rennes se relancent
Dernière mise à jour
Getty
Grâce notamment à un sublime but de Hatem Ben Arfa, le Stade Rennais a pris le dessus sur l'OL à l'extérieur.

16e journée de Ligue 1
Lyon-Rennes : 0-2
Buts
: Ben Arfa (41e), Siebatcheu (43e)

En début de semaine, la direction du Stade Rennais a fait le choix de mettre à pied son entraineur Sabri Lamouchi en vue d'un futur licenciement. Un choix que les responsables des Rouge et Noir ne doivent pas trop regretter pour l'instant. Alors qu'ils restaient sur une lourde défaite face à Strasbourg (1-4) ainsi qu'une série de quatre matches sans victoire en championnat, les Rennais ont réalisé un impressionnant rebond du côté du Groupama Stadium. Face à une équipe qui n'avait perdu qu'un seul de ses 16 derniers matches, ils l'ont emporté logiquement 2-0. Deux buts inscrits en l'espace de deux minutes en fin de première période, dont un exceptionnel de Hatem Ben Arfa.

En difficulté ces dernières semaines à l'instar de toute son équipe, HBA a retrouvé l'inspiration en défiant son club formateur. Titulaire dans l'entrejeu, dans un système en 4-2-3-1, l'international français s'est montré très inspiré. Et le but qu'il inscrit à la 41e en a été le symbole. Dans un style qui lui est propre, il a pris de vitesse ses vis-à-vis à l'entrée de la surface, feinté pour s'ouvrir le chemin de but puis placé un tir croisé imparable. Anthony Lopes a eu beau se détendre de tout son long, il n'a rien pu faire pour arrêter cette escarmouche.

Soirée maudite pour les Lyonnais

L'article continue ci-dessous

Les Lyonnais ont à peine le temps de digérer le coup de génie de leur ancien sociétaire qu'ils concédaient un deuxième but. Jordan Siebatcheu les mettait à mal en convertissant une passe d'Ismaila Sarr, consécutive à un contre express. En une poignée de minutes, les Gones ont donc vu le fil du match leur échapper complètement. Et ils ne s'en sont pas remis.

Rennes a ouvert le score sur un exploit individuel, mais la partie a basculé bien avant. Alors qu'on jouait la 21e minute, Tanguy Ndombelé a dû quitter la pelouse sur blessure. Cette défection a grandement pénalisé les Rhodaniens, incapables dès lors à mettre en place leur jeu et imposer leur mainmise. Et, comme un malheur ne vient jamais seul; Cheick Diop, le remplaçant de Ndombélé, a aussi contracté un coup en début de seconde période. Lucas Tousart l'a relevé pour un deuxième changement forcé.

Déboussolés, les hommes de Bruno Genésio n'ont à aucun moment paru en mesure de se relancer. Certes, il y a eu des tentatives vers les buts rennais, signées principalement Nabil Fekir (56e et 83e), mais elles ont manqué de puissance pour tromper Diallo. Pour la première fois depuis le mois d'aout dernier, Lyon achève un match à domicile sans but inscrit. Un autre coup d'arrêt, en plus des points abandonnés. Et avec ce faux-pas, ils se voient aussi boutés hors du podium (4e). Ce n'était assurément pas une bonne manière de préparer le déplacement décisif en Ligue des Champions du côté du Shakhtar. 

Commentaires ()