Lyon-Monaco 3-0 - Lyon conclut sa belle semaine en enfonçant Monaco
Getty
Quatre jours après son nul salvateur en Ukraine, l'OL a tranquillement disposé de l'AS Monaco (3-0) dans un match à sens unique.

Habitué à montrer ses deux facettes depuis le début de saison, l'Olympique Lyonnais ne souhaitait pas retomber dans ses travers, ce dimanche, quatre jours après avoir bravé le froid ukrainien pour gagner sa place dans le cercle fermé des seize meilleures équipes d'Europe. D'autant que ce Lyon-Monaco n'était pas une affiche de haut de tableau. Mais c'était une affiche quand même, et les Lyonnais ont mis tous les ingrédients pour la respecter.

L'OL tout en maîtrise

Cette fois-ci, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'OL n'a pas eu à affronter les vents contraires. L'affaire n'aurait peut-être pas été aussi simple si les hommes de Bruno Genesio n'avaient pas débloqué la situation très rapidement, sur un but plein d'opportunisme d'Aouar après un ballon repoussé par Benaglio (1-0, 6e).

En repoussant cette échéance, l'ASM, venue pour réduire les espaces et quadriller le terrain, aurait pu essayer d'installer le doute dans les têtes lyonnaises. Mais le plan de Thierry Henry a volé en éclats. Après plusieurs opportunités énormes, l'OL a doublé la mise par son capitaine, Nabil Fekir, auteur de son deuxième but de la semaine (2-0, 34e).

L'article continue ci-dessous

Bertrand Traore Lyon monaco ligue 1 16122018.jpg

Au retour des vestiaires, l'expulsion de Golovine pour une violente faute sur le même Fekir a scellé la victoire lyonnaise (47e). Dans une configuration idéale, l'OL a alors pu dérouler tranquillement, alternant phases de temporisation et changements de rythme. Le troisième but a impliqué les deux pistons du soir dans le 3-4-1-2 de Bruno Genesio, Tete distillant sa deuxième offrande du soir sur un centre repris par Mendy d'une tête victorieuse (3-0, 60e). 

Lyon, qui en avait encore sous le pied, aurait pu donner encore plus d'ampleur à cette victoire dans la dernière demi-heure, mais le score en est resté là. Tout en maîtrise, l'OL grimpe sur le podium avec un match en plus que Montpellier. Monaco reste cloîtré à l'avant-dernière place. 

Commentaires ()