LDC - Menant 2-0 en supériorité numérique, l'OL gâche tout contre Hoffenheim (2-2)
Dernière mise à jour
Menant 2-0 et à 11 contre 10 face à Hoffenheim, Lyon pensait presque avoir son billet en poche, mais a été rejoint dans les derniers instants (2-2).

De nouveau tenu en échec et limité dans le jeu en championnat face aux Girondins de Bordeaux lors de la dernière journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais n'est pas au mieux en Ligue 1 et avait à coeur de l'emporter ce mercredi soir face à Hoffenheim, en Ligue des Champions.

D'autant qu'en cas de victoire face aux allemands et d'un succès de Manchester City dans le même temps contre le Shakthar Donetsk, l'OL pouvait prendre une très sérieuse option sur la qualification en huitièmes de finale. Match crucial, donc, pour les protégés de Bruno Génésio. 

Conquérant et déterminé, l'OL fait la différence en première période 

Après des premières minutes légèrement à l'actif des visiteurs et sous une pluie battante au Groupama Stadium, les lyonnais montaient finalement en régime après la 10ème minute de jeu et se montraient plus mordants qu'Hoffenheim dans les duels. Une détermination qui faisait plaisir aux nombreux supporters présents et causait des soucis aux allemands. Ainsi, le club rhôdanien prenait peu à peu l'ascendant sur son adversaire du soir, malgré des opportunités intéressantes à mettre à l'actif des joueurs de Julian Nagelsmann. Néanmoins, il fallait attendre la 19ème minute de jeu pour voir Lyon ouvrir le score au terme d'une action sous le signe du combat, puisque Nabil Fekir était à la conclusion d'une succession de tentatives repoussées. L'OL menait 1-0. 

Nabil Fekir Lyon Hoffenheim UEFA Champions League 07112018

Moins de 10 minutes plus tard, l'Olympique Lyonnais doublait la mise suite à un bon dédoublement entre ce même Nabil Fekir et Ferland Mendy qui débouchait sur une merveille de centre en retrait du second cité. Présent dans la surface de réparation, Tanguy Ndombélé était à la réception de celui-ci pour aggraver le score du droit, non sans une certaine réussite, puisque sa frappe était déviée par la défense adverse. Peu importe, le break était fait. 

L'article continue ci-dessous

En supériorité numérique, Lyon gâche tout  

Au retour des vestiaires, Lyon se procurait de nouveau les meilleures occasions et pouvait aborder la fin de match avec optimisme, puisque Kasim Nuhu n'arrangeait rien aux soucis de son équipe en étant expulsé dès la 51ème minute suite à un deuxième carton jaune. Toutefois, Hoffenheim faisait passer un gros coup de froid en réduisant le score par Kramaric à la 65ème minute de jeu, trouvant la faille d'une frappe du droit à ras de terre aux 25 mètres. 

Nico Schulz Rafael Lyon Hoffenheim UEFA Champions League 07112018

En fin de rencontre, la fatigue se faisait ressentir et les débats étaient quelque peu hachés par les nombreuses fautes à mettre à l'actif des visiteurs. Dans la difficulté, Lyon parvenait tout de même à préserver le score au terme d'une fin de match débridée. Jusque dans les derniers instants de la rencontre et l'égalisation d'Hoffenheim à la 92ème minute de jeu tout du moins... Les semaines se suivent et se ressemblent sur les bords du Rhône. 

Commentaires ()