Nice-OL 1-0, les Aiglons ont remis ça
Getty
Déjà vainqueur de l'OL à l'aller, les Niçois ont récidivé ce dimanche. Devant leur public, ils ont gagné 1-0 au bout d'une prestation très courageuse.

24e journée de Ligue 1
Nice-Lyon : 1-0
But :
Walter (69e)

Oui, on peut prendre quatre points à Manchester City sur deux matches, et aucun à l'OGC Nice durant la même saison. C'est la mésaventure aberrante qu'a connue l'Olympique Lyonnais. Après sa défaite cruelle au Groupama Stadium en septembre dernier, l'équipe rhodanienne a chuté à l'Allianz Riviera. Et ce de manière presque toute aussi sévère. Mais sur 180 minutes de jeu et malgré 52 tirs non convertis, il n'y a pas que le manque de réussite à mettre en avant pour expliquer ce double faux-pas. Le Gym de Parick Vieira a su trouver la recette parfaite pour faire déjouer la bande à Genésio.

Benitez les a encore écœurés

Le plan des Azuréens a été de faire front, résister aux assauts adverses et essayer de piquer sur les quelques occasions qu'ils peuvent s'offrir. Grâce au concours de tous, mais aussi et surtout à une excellente défense et un gardien en état de grâce, les locaux ont réussi ce pari. Et devant, ils ont pu compter sur la complicité de Tanguy Ndombelé, auteur d'une faute totalement évitable à la 69e minute de jeu et qui a couté un pénalty aux siens. Rémi Walter s'est chargé de le transformer avec brio.

L'article continue ci-dessous

Il restait alors vingt minutes de jeu, et il fallait tenir. L'OGCN a su le faire, mais non sans avoir essuyé deux grosses frayeurs. A la 83e minute de jeu, une frappe cadrée de Memphis Depay a été sortie avec beaucoup d'efficacité par Walter Benitez. Et, à la 93e, une tenative de Maxwell Cornet, au bout d'une belle action individuelle, a fini au-dessus du cadre. Au grand soulagement des supporters locaux.

Les Lyonnais peuvent avoir des regrets

"C'est une copie conforme du match aller", se lamentait Anthony Lopes au coup de sifflet final sur Canal+. Le dernier rempart lyonnais n'avait pas tort. Car, si la première opportunité du match était pour les Niçois par l'intermédiaire de Ganago (1e), les banderilles se sont succédées sur les buts niçois tout au long de la partie, mais aucune n'a terminé au fond. Bertrand Traoré est celui qui peut avoir le plus de regrets, avec une superbe opportunité manquée (26e) ou plutôt neutralisée par Benitez. Depay aura également à s'en mordre les doigts, avec une balle de 1-0 vendangée (27e) en plus de celle de 1-1 en fin de match.

Au final, Nice a donc réussi son coup. Et on ne peut que tirer chapeau à cette formation et à son coach. Avec ce succès de prestige, les Aiglons se relancent dans la course à l'Europe. L'OL, pour sa part, réalise la mauvaise opération. Il se fait distancer par Lille (6 points d'écart) mais voit aussi Marseille revenir à 6 points derrière. De plus, les Rhodaniens ratent l'occasion de se mettre en confiance à dix jours du choc contre le Barça en 8es de finale de la Ligue des Champions. 

Commentaires ()