Nantes-Marseille 3-2, l'OM n'y arrive plus
Dernière mise à jour
GETTY
Ayant mené à deux reprises sur la pelouse du FC Nantes, l'Olympique de Marseille a sombré à la Beaujoire en s'inclinant face aux Canaris (3-2).

Avec 5 défaites lors de ses 8 dernières rencontres, l'Olympique de Marseille de Rudi Garcia n'y arrive plus, l'ayant emporté à seulement deux reprises sur cette même période contre des adversaires dans la zone rouge, que sont Dijon (2-0) et Amiens (3-1). Restant sur deux matches sans inscrire le moindre but, les Olympiens se déplaçaient ce mercredi soir sur la pelouse d'un FC Nantes désirant se racheter après un large revers encaissé à Saint-Etienne lors de la journée précédente (3-0). Autant dire que Vahid Halilhodzic et et Rudi Garcia attendaient tous les deux un sursaut à la Beaujoire.  

Première mi-temps mouvementée, seconde disputée 

En première période, ce sont bien les visiteurs qui se mettaient sur de bons rails pour relancer la machine et plonger leur adversaire dans le doute, puisque Morgan Sanson profitait d'un centre en retrait de Lucas Ocampos pour finir du pied droit et ouvrir le score à la 28ème minute de jeu.

Sauf que le FC Nantes recollait presque coup sur coup en profitant de la passivité de la défense olympienne. Sur la droite, Abdoulaye Touré faisait parler son impact physique et centrait pour Emiliano Sala, le meilleur buteur du championnat, qui ne se faisait pas prier pour inscrire un 12ème but cette saison et tromper Steve Mandanda d'une tête claquée. Six minutes plus tard, un autre buteur faisant parmi les plus performants de l'Hexagone en la personne de Florian Thauvin y allait de sa réalisation, transformant un pénalty d'une puissante frappe de pied gauche qui rentrait avec l'aide de la transversale.

À la 36ème minute de jeu, l'OM pensait donc rentrer aux vestiaires avec l'avantage. Mais cela, c'était sans compter sur un nouveau retour des locaux, qui revenaient au score grâce à Abdoulaye Touré, qui égalisait dans le temps additionnel depuis l'extérieur de la surface. Première mi-temps particulièrement décousue.

Au retour des vestiaires, si l'Olympique de Marseille ne parvenait pas à prendre l'avantage face aux hommes de Vahid Halilhodzic, les Canaris, eux, trouvaient l'inspiration pour le faire grâce à Gabriel Boschilia, qui finissait de l'intérieur du pied droit dans le dos du jeune Boubacar Kamara. Inoffensif en séconde période et ayant mené à deux reprises ce mercredi soir à Nantes, Marseille ne s'est pas rassuré. Bien au contraire. 

Commentaires ()