Nantes-Nimes 2-4, les Canaris chutent lourdement
Getty
Pour la première rencontre suivant l'annonce du décès de Sala, les Nantais de Vahid Halilhodzic se sont totalement liquéfiés ce dimanche contre Nimes.

24e journée de Ligue 1
Nantes-Nimes : 2-4
Buts :
K. Coulibaly (15e), Majeed (38e s.p.); Guillaume (47e), Bobichon (69e), Ferri (85e), Thioub (89e)

Il est difficile de le prouver, mais comment ne pas avoir une cause à effet entre la triste nouvelle tombée jeudi et la déroute ahurissante enregistrée par le FCN ce dimanche contre Nimes. Un peu plus de trois jours après avoir appris qu'Emiliano Sala a bien péri dans l'accident d'avion qui le transportait à Cardiff, les Canaris ont perdu un match de championnat après avoir pourtant mené par deux buts d'écart. Cela ne leur était plus arrivé depuis 1987.

L'article continue ci-dessous

Vahid Halilhodzic trouvera certainement des circonstances atténuantes à ces joueurs en public. Mais, en privé, il n'est pas sûr que le coach bosnien fasse preuve de mansuétude à l'égard de ces troupes. Concéder quatre buts en l'espace d'une mi-temps n'est pas permis, qui plus est à domicile. Et le faire alors qu'ils avaient parfaitement le match est doublement inconcevable.

Devant leurs supporters, les Nantais ont donc attaqué le match par le bon bout. Au quart d'heure du jeu, Kalifa Coulibaly a ouvert le score en exploitant une passe de Valentin Rongier. Puis à la 38e, Majeed Waris a doublé la mise en transformant un pénalty concédé quelques instants auparavant par Hervé Lybohy. Ça faisait 2-0, et personne ne voyait alors les Crocos renverser la vapeur.

Mais c'était mésestimer la capacité de réaction des visiteurs, et aussi la fragilité mentale des locaux. Au retour des vestiaires, ces derniers ont tout fait à l'envers. Et, à partir du moment, où ils ont concédé un but, celui de Baptiste Guillaume (48e), ils se sont totalement arrêtés de jouer. L'équipe de Blanquart ne s'est pas gênée pour les punir. Après avoir marqué, Guillaume a servi Antonin Bobichon pour l'égalisation (69e). Puis, dans les cinq derniers minutes de la partie, Jordan Ferri (85e) et Sada Thioub (89e) ont mis à mal Tatarusanu, offrant la victoire à leur équipe. Un scénario fou et dont les Nantais pourraient ne pas se remettre de si tôt.   

Commentaires ()