Nîmes-Montpellier 1-1, Nimes et Montpellier se quittent dos à dos
Getty
Le derby de la Méditerranée, opposant Nimes à Montpellier, s'est achevé sans vainqueur. Andy Delort a sauvé la mise aux Héraultais.

23e journée de Ligue 1
Nimes-Montpellier : 1-1
Buts :
Landré (2e); Delort (73e)

Déséquilibré à l'aller (3-0, pour le MHSC), le derby Nimes-Montpellier l'a été beaucoup moins ce dimanche au Stade des Costières à l'occasion de la seconde manche. Malgré une pelouse dans un mauvais état, les deux voisins sont livrés un âpre combat, engagé et avec beaucoup de temps forts. Au final, il aurait été cruel de voir une équipe s'incliner et c'est logiquement que les deux formations se sont donc quittées sur un score de parité.

L'article continue ci-dessous

Il n'y a pas eu de vainqueur, et les regrets seront plus pour les Nîmois au sortir de ce match. Parce qu'ils ont mené au score pendant plus de 70 minutes, et aussi parce qu'ils ont eu suffisamment d'opportunités pour assurer le break. Mais, si Loïck Landré s'est montré efficace à la 2e minute en reprenant un corner de la tête, ce n'est pas le cas de ses partenaires Teji Savanier (48e) et Jordan Ferri (55e), incapables tous les deux de mettre à mal Benjamin Lecomte à un moment où les Pailladins étaient au bord de la rupture.

Même s'ils ont eu le contrôle du cuir durant la plupart du temps, les Montpélliérains n'ont pas été aussi incisifs que leurs rivaux. Dans le système en 3-5-2, les éléments offensifs n'ont pas parvenus à bien s'exprimer. Dans ce contexte, leur mérite aura été cependant de ne pas lâcher prise. Ils n'ont pas baissé les bras, et leurs efforts collectifs ont fini par être récompensés lorsqu'Andy Delort, bien servi en profondeur, est parvenu à surprendre Bernardoni. Lancé à la limite du hors-jeu, l'ancien Caennais a vu sa célébration gâchée à cause de l'intervention de la VAR. Mais, ce n'était qu'une fausse alerte. L'arbitre Mr Gauthier s'est vu confirmer dans l'oreillette que la réalisation était bien valide. "Ce but me tenait à cœur, et marquer à la 74e minute c'est extraordinaire", a indiqué le héros montpelliérain du jour sur BeIn Sports après le match, en faisant référence à son ancien président Louis Nicollin (décédé le jour de son 74e anniversaire).

Ce but de Delort a refroidi les 18000 spectateurs qui ont pris place dans l'enceinte des Costières. Et ces derniers ont été tout près d'endurer un autre coup de semonce à la 90e sur une tête à l'envers de Damien Le Tallec. Mais, Bernardoni s'est alors étendu de tout son long pour repousser le danger en corner. Un arrêt décisif et le dernier du match pour permettre aux siens de récolter un point à défaut d'avoir pu conserver les trois.

Commentaires ()