L1, L’OL champion d'automne au courage, Marseille cale à Dijon
Memphis Depay Rennes Lyon L1 09012021
Getty
Mené par Rennes, l’OL a puisé dans ses ressources pour décrocher le titre de champion d'automne (2-2). Saint-Etienne a lourdement chuté à Reims.

Rennes – Lyon : Un champion d'automne au caractère

Pour clôturer cette phase aller de notre championnat, la Ligue avait programmé un alléchant duel entre Rennais et Lyonnais. Au Roazhon Park, l’enjeu était important pour les hommes de Rudi Garcia qui avaient la possibilité d’être sacré champion d’automne. Invaincu depuis trois mois, l’OL a bien cru chuter au pire des moments. Pendant longtemps, les Gones ont cru se faire surprendre à cause d’anciens de la maison comme c’est souvent le cas. Revanchards, Martin Terrier et Clément Grenier ont joué un mauvais tour aux Gones. Dans une rencontre plaisante, les Rennais ont pris l’avantage à la 20eme minute avec une merveille de passe de Terrier pour l’ancien pensionnaire de Tola Vologe

 Dos au mur, l’OL n’a pas montré le même visage offensif que lors de ses dernières sorties. Bousculés, les Lyonnais ont concédé le break juste avant l’heure de jeu (55eme) mais ont réussi à réagir. Denayer s'est vu refuser un but pour une main avant que Depay ne relance le suspense à dix minutes de la fin. Il n'a finalement fallu que trois minutes pour renverser la tendance avec l'égalisation de Denayer. Le Lyon a été touché mais n'a pas coulé et garde un point d'avance sur le PSG et Lille.

Dijon - Marseille : L'OM a buté sur la muraille dijonnaise

Après trois matches sans victoire, l’OM avait réussi à reprendre sa marche en avant durant la semaine avec un succès probant contre Montpellier et une rentrée décisive de Payet. Malgré son but, le meneur marseillais a encore débuté la rencontre contre Dijon sur le banc. C’est dans le froid bourguignon qu’il a assisté à une rencontre stérile où le club marseillais n’a pas réussi à profiter de sa relative supériorité dans le jeu pour faire la différence. Face à des Dijonnais ayant pour consigne de bien défendre avant tout, les hommes d’André Villa-Boas ont buté sur la muraille adverse et vont devoir se contenter d'un point.

Nîmes – Lille : Service minimum pour les Dogues

Ce samedi soir, il n’y a qu’un leader mais bien trois équipes à égalité aux trois premières places. Le PSG, l’OL et Lille ne se quittent pas et nous promettent une seconde partie de saison intense. Surpris dans la semaine à domicile par Angers, le LOSC a parfaitement redressé la barre à Nïmes. Dans l’ambiance tendue aux abords des Costières à la vue de la situation des Nîmois, les Dogues ont été bien maîtrisé par les Crocos mais ils ont profité de l’une des rares erreurs adverses pour faire la différence. Comme c’est souvent le cas depuis le début de la saison, Burak Yilmaz a débloqué la surface en véritable renard des surfaces sur une erreur défensive juste avant la demi-heure de jeu (29eme).

Monaco – Angers : Le club de la Principauté sans faire de bruit

La course à la première place occupe les esprits et ce n’est pas pour déplaire à Monaco. Sans faire de bruit, les Monégasques font leur petit bout de chemin dans cette saison de Ligue 1. Après avoir enchaîné trois défaites de suite début décembre, le club de la Principauté vient d’enchaîner quatre matches sans connaitre la défaite. Le but de Maripan, son deuxième de la semaine, permet à son club d’être cinquième à la mi-saison et de rester au contact du peloton de tête avec seulement deux points de retard sur la quatrième place. Dans une rencontre à sens unique, les hommes de Niko Kovac ont attendu la fin de la première mi-temps (40eme) pour faire la différence et a ensuite déroulé avec un but de Volland et Jovectic.

Dans le reste de la soirée…

Hors du top 5 du championnat, Saint-Etienne n’a pas réussi à capitaliser son nul obtenu face au PSG durant la semaine. Invaincus depuis sept matches, les Verts ont craqué dans le premier acte (2-0) et n’ont pas trouvé les ressources nécessaires. Seizièmes, les hommes de Claude Puel ont vu Strasbourg leur passer devant grâce à la victoire des Alsaciens sur le pelouse de Lens (0-1). Pour sa deuxième sur le banc, Domenech est toujours invaincu mais n’a toujours pas connu la victoire. Après le nul dans le derby breton, Nantes est allé chercher un point sur la pelouse de Montpellier au caractère.