Montpellier-Marseille (3-3) - L'OM et le MHSC se tiennent en respect après un match fou
Pape Gueye MHSC OM 10/04/21
Getty Images
Au terme d'un match riche en buts, l'OM et le MHSC n'ont pas pu se départager sur la pelouse de la Mosson (3-3).

Candidats à l'Europe, Montpellier et Marseille réalisent une saison assez similaire. Au moins sur le plan comptable. En effet, le MHSC, 7e de Ligue 1, ne comptait que trois longueurs de retard sur l'OM, 6e, au coup d'envoi de la rencontre. Ce samedi, Marseille avait donc l'occasion de prendre ses distances, sur la pelouse détrempée de la Mosson.

Marseille sonné d'entrée par le MHSC

Déterminés à ne pas laisser passer l'occasion, les Phocéens, vainqueurs de leur dernière rencontre face à Dijon (2-0), ont toutefois été sonnés dès l'entame. Après seulement 27 secondes de jeu, Andy Delort a en effet donné l'avantage au MHSC, devançant la sortie de Steve Mandanda pour ouvrir la marque sans contrôle du pied droit.

Si Marseille a mal commencé son premier acte, l'équipe entraînée par Jorge Sampaoli a eu le mérite de bien le finir. Juste avant la pause (43e), Arkadiusz Milik a répondu à Andy Delort, inscrivant un but plein de technicité et d'audace. D'un petit pont, l'ancien du Napoli a éliminé Vitorino Hilton avant d'ajuster Jonas Omlin. Costaud.

Dans la foulée (45e), Pape Gueye a doublé la mise, profitant d'un ballon mal renvoyé par le malheureux Vitorino Hilton, encore lui. En deux minutes, Marseille est parvenu à renverser des Héraultais déterminés à revenir aux vestiaires avec l'avantage au score. Plein de ressources, les Phocéens sont toutefois retombés dans leurs travers...

L'article continue ci-dessous

Montpellier refait le coup au retour des vestiaires

Comme si l'ouverture du score d'Andy Delort n'avait pas été suffisante, Marseille a craqué dès l'entame en seconde période (46e). De nouveau, après seulement quelques secondes. Cette fois, c'est Gaëtan Laborde qui a profité des largesses défensives. La suite des évènements n'a guère été plus enthousiasmante pour l'OM, qui s'est retrouvé en infériorité numérique après le carton rouge reçu par Duje Caleta-Car, expulsé directement pour une faute grossière sur la jambe gauche de Junior Sambia (62e).

Mais depuis l'arrivée de Jorge Sampaoli, Marseille a de la ressource. Même dans ces conditions défavorables, les visiteurs ont repris l'avantage. Le troisième et dernier but marseillais a été inscrit par Lucas Perrin, reprenant victorieusement de la tête une offrande de Dimitri Payet (71e). Un but libérateur, synonyme de victoire fédératrice ? Non.

Car les locaux, fidèles à leurs valeurs, n'ont rien lâché et ont été récompensés (90e). D'une tête plongeante magnifique, Gaëtan Laborde s'est offert un doublé et a permis à Montpellier d'arracher le point du match nul. Cruel pour les Olympiens. Jusqu'au bout, le spectacle proposé par les deux équipes aura été des plus plaisants.