Montpellier-Marseille 3-0, Laborde et Montpellier punissent l'OM
Getty
Montpellier a frappé très fort en étrillant l'OM dimanche soir. Auteur d'un doublé, Gaetan Laborde a été le principal bourreau des Phocéens.

12e journée de Ligue 1
Montpellier-Marseille : 3-0
Buts :
Laborde (51e, 62e), Lasne (70e)

En se déplaçant à Montpellier, l'OM était prévenu; les Olympiens se mesuraient à une équipe très solide, confortablement installée sur le podium de la Ligue 1 et face à laquelle ils n'avaient pas réussi à l'emporter la saison dernière. En dépit de tous ces signaux d'avertissement, l'équipe de Rudi Garcia n'a pas réussi à éviter la défaite à la Mosson. Pis, elle s'est liquéfiée dans de grandes largeurs, avec notamment une deuxième période catastrophique et indigne de son statut. Payet et ses coéquipiers sont au plus mal. Tout le contraire des Héraultais, qui ont prouvé à travers cette performance que leur excellent début de saison n'était en rien dû au hasard.

L'équipe de Der Zakarian a eu besoin du temps pour se mettre en route, mais une fois la machine lancée, tout est allé comme sur des roulettes. Au début du second acte, les locaux ont élevé leur niveau de jeu et ce réveil, conjugué aux lacunes défensives marseillaises, ont fait que ce match qui apparaissait très indécis est devenu totalement déséquilibré. Le verrou a sauté à la 51e minute lorsque Gaëtan Laborde, laissé incroyablement seul au point de pénalty, a cueilli de la tête un excellent service de Ruben Aguilar. Un premier but, suivi rapidement d'un second (62e). Toujours par l'intermédiaire de Laborde, clinique sur une tentative en deux temps après un mauvais dégagement adverse, les Pailladins s'échappaient à la marque.

Mandanda a évité un désastre plus conséquent

À 0-2, l'OM n'avait ni les ressources ni les arguments pour se rebiffer. Les Marseillais ont même continué à s'enfoncer, essuyant une grosse alerte sur chaque attaque subie. A la 63e et 73e minutes, Laborde a manqué d'un rien un triplé, trouvant notamment sur sa trajectoire Steve Mandanda, le seul Marseillais à évoluer à son vrai niveau. Le champion du monde s'était d'ailleurs déjà mis en évidence durant la première période en repoussant les essais de Mollet (24e) et de Delort (34e). À lui seul, le champion du monde ne pouvait cependant pas tout faire. À la 70e minute, il s'est fait battre une troisième fois sur un tir de Paul Lasne à l'entrée de la surface, consécutif à un contre assassin du MHSC.

L'article continue ci-dessous

Cela fait 30 ans que Montpellier ne s'était pas imposé aussi largement face à son voisin de la Méditerranée. Et l'addition aurait donc pu être beaucoup plus lourde. Dans les derniers instants de la partie, Sambia aurait pu porter le score à 4-0, s'il n'avait pas été trop gourmand lorsqu'il s'est retrouvé seul face à Mandanda. Une occasion non convertie, qui ne change finalement rien à l'affaire et au constat final. En ne jouant presque qu'une mi-temps, l'équipe de Der Zakarian a fait beaucoup de mal à Marseille, et cela illustre autant l'efficacité de cette formation que le mal qui ronge actuellement les Olympiens.

Les Marseillais n'ont bien sûr pas tout raté, et les 45 premières minutes auraient pu s'achever par un score positif en leur faveur. Dimitri Payet ayant raté un but tout fait la 33e alors qu'il était servi idéalement dans la boite. Néanmoins, cela n'altère en rien l'impression générale. Aujourd'hui, l'équipe de Garcia ne met pas un pied devant l'autre. Et quand son attaque est aussi défaillante (3 tirs cadrés seulement sur les trois derniers matches) que sa défense n'est poreuse (avant-dernière de la Ligue 1), cela ne peut que déboucher sur un naufrage.

Commentaires ()