News Résultats en direct

Monaco v Olympique Lyonnais Résumé de match, 24/02/2019

FDM
2 - 0
ASM
LYO
Gelson Martins (18)
Rony Lopes (27)
Stade Louis II
Monaco-Lyon (2-0) - Monaco dompte l'OL et poursuit sa série
23:03 UTC+1 24/02/2019
Monaco Lyon
Émoussé physiquement, l'Olympique Lyonnais est tombé à Monaco (2-0), ce dimanche soir. L'équipe de Jardim est transfigurée.

Après cette nouvelle victoire salvatrice, on ne sait pas quel moment retiendra Leonardo Jardim. Entre le but de sa prolifique recrue Gelson Martins, irrésistible depuis son arrivée, celui d'un joueur - Rony Lopes - qui a aussi tout d'un renfort, et cet arrêt impérial de Subasic sur un penalty de Memphis, le technicien portugais a l'embarras du choix. La vérité, c'est que son équipe n'est plus la même depuis quelques semaines. Quantitativement, qualitativement et surtout psychologiquement. Et à l'heure où nous écrivons ces lignes, il y a quand même peu de doutes par rapport à son maintien en Ligue 1.

C'est simple, les premières minutes ont tout de suite annoncé la couleur. Le plan était assez clair : appuyer fort, d'entrée, pour doucher une équipe lyonnaise émoussée par ses joutes européennes. Après une première alerte de Falcao sur un retourné acrobatique (9e), c'est donc Gelson Martins qui a débloqué la situation en signant un enchaînement contrôle-frappe de haute facture après un centre de Ballo-Touré (1-0, 14e). Ce que réalise l'ancien joueur de l'Atlético est assez sensationnel. Sa seule présence change actuellement le visage de cette équipe.

Quelques minutes plus tard, Rony Lopes a remporté son duel face à son homonyme en se jouant de toute l'arrière-garde lyonnaise sur une échappée d'une cinquantaine de mètres (2-0, 14e). Le Portugais avait été un maillon essentiel de la seconde partie de saison en trompe-l'oeil l'an passé. Son rôle sera encore crucial cette année (2-0, 27e). L'OL, de son côté, a commencé son match à la fin du premier acte - il fallait bien que ça arrive. Marcelo (41e) puis Ndombele dans la foulée (42e) ont tenté de sonner la révolte sans réussite.

Au retour des vestiaires, les Monégasques auraient même pu donner plus d'ampleur au score sur une frappe quasi parfaite de Falcao, qui a rasé le montant (58e). Toujours loin de leur niveau, les Lyonnais auraient toutefois pu s'offrir une vraie fin de match à suspense. Ils en ont eu l'occasion lorsque Dembélé a obtenu un penalty pour une faute de Glik. Mais Memphis, dont la traversée du désert inquiète, a buté sur un Subasic revigoré (70e). C'était le coup de grâce pour une équipe monégasque sereine jusqu'au bout.

Elle remonte donc au 16ème rang avec 5 points d'avance sur le groupe des premiers relégables. L'OL, de son côté, manque le coche et voit Saint-Etienne revenir dans son rétroviseur.