Monaco - Bordeaux (4-0), Ben Yedder et Monaco se promènent
Wissam Ben Yedder Monaco Bordeaux Ligue 1 01112020
Getty
Une semaine après sa déroute contre l’OL, l’AS Monaco a fait forte impression en corrigeant Bordeaux à domicile.

Niko Kovac avait raison de ne pas paniquer après la correction reçue de la part de l’OL la semaine dernière (1-4). Son équipe monégasque s’est parfaitement ressaisie en glanant un large succès contre Bordeaux. Face à une équipe qui n’avait pourtant pris que cinq buts depuis l’entame de la saison, les joueurs de la Principauté ont réussi à trouver la faille à quatre reprises. Un sacré sursaut.

Monaco plie tout en l’espace de trois minutes

Déchainée, l’ASM a donc fait voler en éclats la défense girondine. Une punition qui s’est surtout concentré au milieu de la première période, lorsqu’en l’espace de trois minutes il y a eu trois réalisations réussies. Coup sur coup, Wissam Ben Yedder, Gelson Martins et Kevin Volland ont trompé la vigilance de Benoit Costil.

L’international tricolore a débloqué le score en transformant un pénalty (28e), obtenu généreusement suite à une main de Pablo. Son coéquipier portugais a assuré le break en se retrouvant à la conclusion au second poteau, après une mauvaise relance girondine (30e). Et enfin, Volland a corsé l’addition en plaçant une tête imparable, sur un centre chirurgical de Ben Yedder (31e). Alors qu’il restait une heure à jouer, la messe était déjà dite dans cette rencontre.
Malgré ses trois buts d’avance, l’ASM a poursuivi sa mainmise. Il n’y avait pas de raison de reculer, vu que les Marine et Blanc se montraient totalement impuissants, à l’image d’un Hatem Ben Arfa totalement inexistant au poste d’avant-centre. De fait, il n’y avait rien d’illogique à ce que les locaux ajoutent un quatrième but au retour des vestiaires. Volland s’offrait un doublé en cueillant un service parfait de Gelson Martins (58e).

L'article continue ci-dessous

L’addition aurait pu être plus corsée pour Bordeaux

Avec un peu plus d’application, la formation princière aurait pu l’emporter encore plus largement. Le jeune Sofiane Diop s’est notamment offert deux belles occasions (61e et 75e), avec une reprise de la tête et un tir de loin qui a obligé Benoit Costil à une jolie parade. Sorti la tête basse à la 83e, le jeune joueur de 20 ans s’est fait consoler par Kovac en rejoignant le banc.

Au final, Monaco a donc signé un succès on ne peut plus convaincant face à l’adversaire qui le précédait directement au classement. Ben Yedder et ses coéquipiers remontent au 7e rang. Un redressement qui est bienvenu, surtout que se présentent deux rendez-vous compliqués lors des prochaines journées : un déplacement à Nice (le 8 novembre) et la réception du PSG (le 20 novembre).

 

Commentaires ()