Monaco-Atlético Madrid 1-2, après avoir mené, l'ASM se fait renverser par l'Atlético
Getty
Pour ses débuts cette saison en Ligue des champions, Monaco s'attaquait à un gros morceau avec l'Atlético Madrid et a dû s'incliner.

Que vaut Monaco cette saison ? L'équipe drivée par Leonardo Jardim est-telle capable de réaliser des expoits continentaux tels que ceux qui ont fait sa renommée ces dernières années ? Ce choc très précoce face à l'Atlético Madrid, vieux routier de la C1, était censé apporter des réponses à tous ces questionnements.

Monaco a brouillé les pistes en ouvrant la marque face à des Madrilènes pourtant dominateurs. C'est Samuel Grandsir qui altère le premier le tableau des scores après une accélération signée Sidibé, qui alimentait Falcao, lequel centrait en retrait pour Grandsir. C'était pourtant Diego Costa qui avait lancé les hostilités avec sa frappe au ras du poteau droit de Diego Benaglio dès la 5e minute. 

L'article continue ci-dessous
Jose Gimenez Monaco Atletico Madrid Champions League 18092018.jpg

Monaco a sonné le géant madrilène et tente quelques instants plus tard de porter l'estocade. Suite à une combinaison entre Benjamin Henrichs et Samuel Grandsir, Jean-Eudes Aholou contrôle et fait briller Oblak qui sauve du pied sa tentative du gauche. Mais les Madrilènes, notoirement coriaces, ne s'avouent pas vaincus facilement. À la demie-heure de jeu, sur un très bon service de Griezmann, Diego Costa ajuste Benaglio du droit pour permettre au club colchonero de recoller. 1-1, ce ne sera pas le score au repos, car les hommes du Cholo Simeone profit d'un corner tiré à droite par Koke, juste avant la pause, pour prendre l'avantage grâce à une tête puissante de son défenseur José Gimenez. 

La dynamique reste la même entre les deux équipes après le retour des vestiaires. Diego Costa croit même avoir permis aux siens de prendre le large, mais l'Espagnol est signalé hors-jeu sur un coup franc où il était parvenu à marquer. Le match se poursuit et l'Atlético, qui n'a perdu qu'un seul de ses 13 matches contre un adversaire français en compétition européenne (pour 7 succès et 5 nuls), résiste bien. Peu après l'heure de jeu, Falcao, ceinturé dans la surface madrilène par Godin, s'écroule et réclame le penalty. Il n'obtiendra rien.

En bonne position après avoir été alimenté côté droit, Djibril Sidibé contrôle et enchaîne avec une lourde tentative non cadrée alors qu'il reste 10 minutes à jouer. Mais l'ASM parviendra à gérer son avance tranquillement. 1-2, score final, l'AS Monaco peut avoir quelques regrets après avoir ouvert le score. En C1, le club asémiste enchaînera avec deux déplacements consécutifs, à Dortmund (le 3 octobre), puis à Bruges (le 24). De leur côté, les Madrilènes recevront le FC Bruges et se rendront à Dortmund.

Commentaires ()