Milan-Fiorentina 5-1, Milan lamine la Viola et assure sa qualification directe en Ligue Europa
getty images
L'AC Milan ne s'est pas manqué lors de son dernier match de la saison. Devant leur public de San Siro, les Rossonerri l'ont emporté largement 5-1.

 

38e journée de Serie A
Milan-Fiorentina : 5-1
Buts :
Calhanoglu (23e), Cutrone (42e, 59e), Kalinic (49e), Bonaventura (76e); G. Simeone (20e)

Comme ça a été le cas cette saison, l'AC Milan va disputer l'Europa League en 2018/19. Toutefois, le club lombard a réussi à s'éviter les nombreux tours préliminaires de l'été et va pouvoir participer directement à la phase des poules. Un privilège acquis grâce à un succès lors de l'ultime levée du championnat. Un succès d'une grande ampleur acquis face à la Fiorentina (5-1). Avec les trois points, les Lombards s'assurent de finir 6e, juste devant l'Atalanta.

L'article continue ci-dessous

Le match avait pourtant mal commencé pour les Milanais. A la 20e minute de jeu, ils se faisaient suprendre par un but de Giovani Simeone. L'attaquant argentin de la Viola trompait Donnarumma d'une belle louche suite à un service à la limite du hors-jeu d'Enrico Chiesa. Mais, le mérite des locaux a été de réagir presque immédiatement. Seulement trois minutes après le but toscan, la parité a été déjà rétablie. Hakan Calhanoglu égalisait en transformant un superbe coup franc.

L'international turc était inspiré pour cette ultime sortie de la saison, et il l'a démontré une nouvelle fois à la 42e minute. A l'entrée de la surface, il a effacé un défenseur sur un superbe dribble avant de servir à mi-hauteur, Patrick Cutrone. Le jeune attaquant convertissait l'offrande en plaçant une tête décroisée. La nouvelle coqueluche de San Siro a ensuite remis ça à la 59e minute pour inscrire son dixième but de la campagne. Un joli total pour celui qui jouait pour la première fois à ce niveau.

Nikola Kalinic et Giacomo Bonaventura ont aussi apporté leur contribution à cette large victoire milanaise. Le Croate se distinguait face à son ancienne équipe en trouvant la faille sur un puissan tir. Quant au milieu international italien, il a parachevé le festival des siens à un quart d'heure de la fin, en conclusion d'une remarquable action individiuelle : une belle course, suivi d'un dribble et d'une frappe sèche qui n'a laissé aucune chance à Sportiello. Un bon bouquet final pour ce match et cette saison qui aura vu Milan réaliser une deuxième partie de championnat d'une toute autre facture que la première.

Commentaires ()