Melilla-Real Madrid 0-4, le Real retrouve le succès avec son nouvel entraîneur
Le Real Madrid s'est imposé en Coupe du Roi ce mercredi soir et retrouve enfin la voie du succès.

Les dernières semaines ont été rudes pour les fans du Real Madrid, avec une équipe indigente en défense et inefficiente en attaque avec comme point d'orgue une défaite au Clasico (5-1) face a Barça, laquelle a coûté sa place à l'entraîneur Julen Lopetegui.

Son successeur, Santiago Solari, avait l'intention de jouer "avec les cojones", pour ce déplacement face à Melilla en Coupe d'Espagne. Intérimaire pour une quinzaine de jours, Solari avait profité de cette rencontre pour faire débuter le jeune Brésilien Vinicius en compagnie de Benzema en attaque et du jeune Reguilon en latéral gauche, sans oublier Odriozola sur le flanc droit de la défense.

Melilla Real Madrid Copa del Rey

Des choix assez payants, puisque c'est la latéral basque qui après une montée offensive suite à un contre, sert Benzema à la demie-heure de jeu pour permettre aux visiteurs d'ouvrir le score. Et c'est Vinicius qui décale Asensio pour une frappe rasante qui trompe Barrio pour le dernier tir avant que le repos ne soit sifflé. Un tir qui fera trembler les filets locaux pour la deuxième fois de la soirée.

L'article continue ci-dessous

Tout n'a pas été simple pour le Real Madrid lors du premier acte néanmoins, le club merengue ayant été plusieurs fois exposé aux offensives adverses avec des scories de l'ère Lopetegui encore bien présentes. Cependant, les contres madrilènes ont payé et le réalisme démontré contraste avec ce qu'on a pu voir lors des dernières sorties madrilènes.

Melilla fait néanmoins tout pour égaliser en début de seconde période. Les offensives se succèdent pour les locaux, comme à la 54e minute, quand Martinez  a tout le temps du monde pour centrer depuis le flanc droit et trouve Qasmi dans la défense du Real, qui manque le cuir de peu. La première riposte madrilène du deuxième acte sera signée Ceballos à l'heure de jeu, mais Barrio veille au grain. Cependant, à dix minutes du terme et alors que le Real a monté en régime au fil des minutes, Odriozola marque de près suite à un cafouillage dans la défense des locaux.

Le jeune attaquant Cristo Gonzalez, entré en jeu quelques minutes auparavant, profite d'un centre d'un très bon Odriozola suite à un corner pour porter le score à 0-4 de la tête. Madrid l'emporte assez largement donc et renoue avec le succès et certaines de ses vertus, en profitant bien des contres et en faisant preuve d'un certain réalisme, voire d'un réalisme certain, avec une titularisation notable du jeune Brésilien Vinicius. Santiago Solari a néanmoins encore beaucoup de travail devant lui.

Commentaires ()