OM - Lorient (4-1), l’OM repart de plus belle et fait honneur au « boss »
Matteo Guendouzi Marseille Lorient Ligue 1 17102021
Getty
Après plusieurs accrocs consécutifs, l’OM s’est relancé ce dimanche en prenant largement le dessus sur Lorient (4-1).

En perte de vitesse avant la dernière trêve internationale, l’OM a renoué avec ses bonnes habitudes à l’occasion de la réception de Lorient au Vélodrome. Et de fort belle manière ! Lors de cette rencontre particulière, qui a vu le peuple olympien rendre un dernier grand hommage à Bernard Tapie, les hommes de Jorge Sampaoli n’ont pas manqué à leur tâche.

Pau Lopez a maintenu les Marseillais dans le match

Les Olympiens ont fait le plein de points et de buts, avec une victoire 4-1. Ce n’était pas gagné d’avance et encore moins après un quart d’heure de jeu lorsqu’ils se sont retrouvés dos au mur. Sur la première vraie incursion des Morbihannais dans la surface, Luan Peres a crocheté un adversaire et concédé un pénalty. Armand Laurienté s’est chargé de transformer la sentence et donner l’avantage aux siens.

Marseille a eu le mérite de ne pas douter après ce but encaissé. Et c’est assez rapidement que les Phocéens ont réussi à recoller au score. Touchés dans leur orgueil, ils ont mis un coup d’accélérateur et à la 27e minute Boubacar Kamara parvenait à trouver le chemin des filets. Servi par Matéo Guendouzi, l’international espoir plaçait un tir rasant et le cuir ne pouvait que finir au fond.

A 1-1, les cartes ont été rebattues. Rejoint à la marque, Lorient a également eu une bonne réaction. Comme son adversaire du jour, l’équipe visiteuse est vite repartie de l’avant sans trop cogiter. Et sans un magnifique arrêt de Pau Lopez sur une frappe enroulée de Stéphane Diarra (32e), elle aurait repris l’avantage avant la pause.

Boubacar Kamara Dimitri Payet Marseille Lorient Ligue 1 17102021

L'article continue ci-dessous

Au retour des vestiaires, celui qui a relégué Steve Mandanda sur le banc a encore fait montre de son talent. A la 51e minute, et alors que Konrad De La Fuente venait tout juste de manquer la balle de 2-1, il s’interposait devant Laurienté dans un face à face (51e). Un sauvetage décisif et qui s’est révélé être un tournant dans ce match.

Guendouzi et l’OM ont inspiré l’OM

Après avoir frôlé ce deuxième but pris, les Marseillais se sont retroussés les manches et dès lors il n’y a plus eu qu’une seule équipe sur le terrain. A la 56e minute, les locaux prenaient l’avantage grâce à un coup de tête de Guendouzi sur un corner de Dimitri Payet. L’ancien Gunner signait son deuxième geste décisif de la soirée. Et il y en a eu un troisième à l’entame du temps additionnel, consécutif à un superbe numéro dans la surface.

Entre ses deux buts, le néo-tricolore a laissé la lumière à Arkadiusz Milik. A la 85e, le Polonais tuait le suspense en assurant le break sur un tir croisé et ajoutait son nom sur la liste des buteurs. Dimitri Payet, de son côté, n’a pas été heureux dans la finition. Mais, il a multiplié les caviars envers ses coéquipiers et trois de ses offrandes se sont transformées en passes décisives. Le Réunionnais démontrait encore à quel point il était précieux pour son équipe, surtout lorsque celle-ci fait le jeu et impose sa loi. Avec un Payet performant, un Guendouzi clinique et un Pau Lopez monstrueux, cet OM-là peut nourrir de grandes ambitions. Comme celle de pouvoir accrocher le PSG la semaine prochaine dans le Classique.