Manchester United-Arsenal 2-2, les Gunners toujours allergiques à la défaite
Dernière mise à jour
GETTY
Face à des Red Devils à réaction, Arsenal n'a pas été en mesure de l'emporter à Old Trafford (2-2), mais préserve toutefois sa série d'invincibilité.

Par deux fois, ils ont pensé faire le plus dur. Par deux fois, ils ont été rejoints. Tel est le scénario, cruel, d'un vingtième match consécutif sans défaite toutes compétitions confondues pour les Gunners d'Arsenal, en déplacement sur la pelouse de Manchester United ce mercredi soir. En effet, trois jous après leur victoire retentissante face au rival de Tottenham (4-2), ces derniers sont allés décrocher un point de leur voyage à Old Trafford (2-2), non sans certains regrets. 

Pour cette rencontre périlleuse, Unaï Emery misait sur la vitesse et l'efficacité d'Aubameyang, seul en pointe, alimenté par Iwobi et Ramsey positionnés en soutien de celui qui enchaîne les buts avec une facilité déconcertante cette saison. Bien pressés par des Mancuniens accrocheurs et déterminés en première période, les visiteurs n'allaient pas briller dans ce schéma tactique mais ouvraient tout de même le score sur un coup de pied arrêté. 

Un Manchester United à réaction ce mercredi soir

Sur un corner de Torreira, Mustafi arrivait lancé et piquait sa tête, profitant d'une erreur inhabituelle de David De Gea pour ouvrir le score, et ce malgré un dégagement de Matic sur sa ligne... Insuffisant donc, puisque le but était validé. À la 26ème minute de jeu, Arsenal menait 1-0 et frappait un grand coup. Sauf que les Gunners n'avaient pas le temps de savourer cet avantage au score et de faire tourner le ballon comme ils savent si bien le faire dès lors qu'ils mènent au score, puisque le Français Anthony Martial venait contrecarer leurs plans en égalisant dans le but vide quatre minutes plus tard. 

L'article continue ci-dessous

Au retour des vestiaires, Manchester United restait bien en place tactiquement et rendait la tâche difficile à des Gunners euphoriques ces dernières semaines. Toutefois, Alexandre Lacazette, fraîchement entré en jeu sur la pelouse d'Old Trafford, faisait passer un frisson considérable dans le Théâtre des Rêves en doublant la mise à la 68ème minute de jeu. Mais rebelote, Arsenal n'était pas en mesure de profiter de son avantage et d'une courbe de confiance inversée, puisque le club londonien voyait son adversaire du soir égaliser presque sur l'engagement, moment choisi par le jeune Jesse Lingard pour égaliser et enflammer un peu plus une fin de rencontre qui s'annonçait grandiose entre deux formations avec le désir très clair de l'emporter ce mercredi soir. 

Ayant mené par deux fois face aux protégés de José Mourinho, Arsenal pouvait finalement nourrir autant de regrets que les Red Devils, qui ont chaque fois attendu d'être devancés au score pour réagir et mettre à mal la défense adverse. Du spectacle donc, mais surtout beaucoup de frustration. 

Commentaires ()