Manchester City-Watford 3-1, City poursuit son cavalier seul
Dernière mise à jour
Getty Images
Opposée à Watford, la bande à Pep Guardiola a signé une nouvelle victoire nette (3-1) pour conforter son statut de leader de la Premier League.

Les journées, les semaines passent et la nouvelle année ne changera pas la musique. Manchester City gagne. Encore et toujours. Cette équipe spectaculaire et louée pour son style est en train de battre tous les records de résultats bruts, comme pour rappeler que le projet de Pep Guardiola a toujours cette conséquence-là. 

Ce lundi, c'est une équipe plutôt à son aise en déplacement depuis le début de saison qui est venue fouler la pelouse de l'Etihad Stadium. Dixième au coup d'envoi, Watford n'avait certes rien d'un foudre de guerre, mais les Hornets avaient eu le mérite de prendre une majorité de leurs points à l'extérieur. Prévenu, City n'a pas mis longtemps à tuer le suspense. Au bout de 38 secondes de jeu, Raheem Sterling a facilement inscrit le but le plus rapide de la saison en se trouvant à la conclusion d'un mouvement d'une fluidité remarquable (1-0, 1e).

De Bruyne était encore partout

City a continué à jouer son jeu et les minutes suivantes ont donné quelques sueurs froides aux visiteurs, mais les Light Blues ont failli se faire surprendre sur une erreur de relance exploitée par Gray, qui a perdu son face-à-face contre Ederson (8e). Un petit tournant, encore, puisque l'inévitable De Bruyne forçait Kabasele à la faute dans la foulée (2-0, 13e). Le Belge a ensuite trouvé la barre sur une frappe délicieuse (15e), avant de distiller un caviar pour Agüero qui a manqué le but du 3-0 dans les arrêts de jeu de la première période. Avant cela, Ederson avait encore veillé sur plusieurs situations dangeureuses (18e, 29e).

Il était écrit que Sergio Agüero inscrive tout de même son nom au tableau d'affichage de cette rencontre. Opportuniste après un cafouillage suite à une (énième) offrande de De Bruyne, l'Argentin n'a cette fois-ci pas manqué le but du K.O. à l'heure de jeu (3-0 63e). Puis City a contrôlé, plutôt bien. En gérant, parfois. Ou en attaquant brillamment. De Bruyne n'a pas marqué, mais il a été partout. Comme David Silva, toujours aussi précieux pour aiguiller ses partenaires. La réduction du score de Gray (3-1, 82e) a au moins récompensé la bonne tenue de Watford. Mais le leader n'a pas vraiment tremblé dans cette affaire. Il ajoute un nouveau succès à sa collection et repousse son premier poursuivant, United, à 15 points. Encore une fois, c'était presque impeccable.  

Commentaires ()