Manchester City-Rotherham 7-0, Man City s'offre un festival
(C)Getty Images
Man City n'a pas fait dans le détail face à la modeste formation de Rotherham lors de son entrée en lice en FA Cup.

1/32e de finale de la Coupe d'Angleterre
Manchester City-Rotherham : 7-0
Buts :
Sterling (12e), Foden (43e), Ayaji (45e csc), Gabriel Jesus (52e), Mahrez (73e), Otamendi (78e), L. Sané (85e)

Manchester City partait ce dimanche largement favori de son 32es de finale de Cup. Un statut qu'il a assumé sur le rectangle vert en asphyxiant la faible équipe de Rotherham, pensionnaire de Championship. Les Eastlands ont scoré à sept reprises, trois fois en première et quatre fois en seconde. Un travail bien fait et qui confirme leur très bon début d'année.

Sur la lancée du succès contre Liverpool (2-1) de jeudi dernier, les Cityzens ont donc signé une performance étincelante, même si elle est à relativiser vu le niveau de l'opposition. Pep Guardiola avait pourtant fait tourner, alignant au coup d'envoi plusieurs joueurs qu'il met habituellement sur le banc (Gabriel Jesus, Foden, Mahrez). Ces derniers ne l'ont pas déçu, se montrant cliniques et efficaces. Une pluie de buts, et qui est allée de pair avec le souci de briller collectivement puisqu'il y a eu six buteurs différents chez les champions d'Angleterre.

L'article continue ci-dessous

L'Allemand Ilkay Gundogan n'a pas eu la chance de faire trembler les filets. Mais, il est à féliciter autant que ses partenaires, pour avoir notamment réussi un quadruplé de presse de passes décisives. Son altruisme a dû assurément combler son entraineur, au même titre que celui de Kevin De Bruyne. De retour dans le onze de départ après s'être remis d'une blessure, le Belge a réussi une "assist" sur l'ouverture du score de Raheem Sterling (12e).

Au final, il n'y a donc eu qu'une seule équipe sur le terrain. Les Millers n'ont même jamais fait illusion, signant un seul tir cadré et ce à la 89e minute du match seulement. Cela étant, il y a fort à parier qu'ils ne seront pas les derniers à se faire corriger par les Eastlands cette saison. Après trois accrocs en quatre matches durant le mois de décembre, les champions d'Angleterre semblent avoir retrouvé leur vitesse de croisière. Leurs rivaux en PL et en Ligue des Champions sont prévenus, de même que ceux qui seront appelés à les affronter en Cup. Une compétition qui, pour rappel, n'a pas encore été remportée par Guardiola.

Commentaires ()