News Résultats en direct

Manchester City v Arsenal Résumé de match, 03/02/2019

FDM
3 - 1
MNC
ARS
S. Agüero (1)
S. Agüero (44)
S. Agüero (61)
L. Koscielny (11)
Etihad Stadium
Manchester City-Arsenal 3-1, Aguero et City surclassent Arsenal et repartent de l'avant
19:32 UTC+1 03/02/2019
Sergio Agüero Manchester City Arsenal 03202019
Manchester City a aisément disposé d'Arsenal lors du choc de la 25e journée de PL. Le faux-pas contre Newcastle n'était qu'un accident de parcours.

25e journée de Premier League
Manchester City-Arsenal : 3-1
Buts :
Aguero (1e, 44e, 61e); Koscielny (11e)

Les Gunners d'Arsenal croyaient se coltiner Manchester City au meilleur moment de la saison, suite au revers des champions en titre contre Newcastle (1-2). Mais, au final, et comme c'était déjà le cas à l'aller, ils n'ont pas pesé lourd face aux hommes de Pep Guardiola. Tout juste ont-ils pu faire illusion durant une petite demi-heure en première période après être revenus à 1-1. Avant la pause, ils ont été punis de nouveau et ne s'en sont jamais remis.

Aguero en état de grâce

Le principal bourreau des Londoniens durant cette partie aura été Sergio Aguero. En grande forme et particulièrement inspiré, l'Argentin a scoré à trois reprises, confirmant sa propension à briller lors des matches face aux équipes du Big 6 (42 buts dans ces rencontres depuis son arrivée Outre-Manche). Sa première banderille, il l'a même plantée au bout de 48 secondes de jeu. Une ouverture du score précoce et qui lançait idéalement les hostilités. De la tête, l'Argentin a converti un service impeccable du Français Aymeric Laporte.

Arsenal a donc su rétorquer à ce premier but. À la suite du coup de casque victorieux de son capitaine Laurent Koscielny sur un corner, la bande à Emery s'est mise à croire à l'exploit, en se projetant vite vers l'avant à chaque fois qu'elle avait le ballon. Mais, ces velléités louables n'ont pas trouvé de prolongement dans les occasions créées aux avant-postes. Et la paire Aubameyang-Lacazette s'est montrée d'une étonnante discrétion. Ainsi, après avoir concédé l'égalisation, Ederson n'a quasiment plus été inquiété sur sa ligne.

Les Londoniens ont connu des difficultés pour porter l'estocade devant. Ce n'était en revanche pas du tout le cas des Eastlands. A l'approche de la pause, ils ont retrouvé le jeu qui fait leur force et le deuxième but qu'ils ont mis (44e) en a été la preuve parfaite. Celui-ci est arrivé au bout d'une superbe action collective, avec un jeu à une touche de balle et qui a totalement désorienté la défense des Gunners. Aguero s'est chargé de conclure cette belle séquence, en signant le geste parfait sur un caviar d'Ilkay Gundogan (une passe en forme de louche au-dessus du dernier rideau adverse).

Une deuxième période à sens unique

Arsenal a été secoué sur ce coup et la deuxième période n'a fait que prolonger et accentuer leurs souffrances. Durant ces 45 dernières minutes, les locaux se sont retrouvés complètement acculés dans leur moitié de terrain. À l'heure du jeu, Aguero réalisait le hat-trick, avec une finition peu académique (du bras) mais sur laquelle il faisait apprécier son opportunisme et son sens de but. Le coup de grâce pour enterrer définitivement les Gunners.

Sans un excellent Bernd Leno, auteur d'au moins trois énormes arrêts sur sa ligne (De Bruyne 56e, Aguero 76e et David Silva 82e), l'addition aurait pu être plus lourde pour Arsenal. Le 1-3 est donc presque flatteur pour une équipe totalement asphyxiée, et dominée dans tous les compartiments du jeu. Au sortir de ce qui aura été pour eux un vrai supplice, Aubameyang et ses partenaires ont de quoi accuser sérieusement le coup, surtout qu'ils viennent de reculer à la 6e place du classement. City, pour sa part, reste 2e mais mets la pression sur le leader Liverpool, qui se produit lundi contre West-Ham.