OL - Lens (2-1), l’OL gagne au forceps
Lyon Lens Ligue 1 30102021
Getty
Dans son fief de Groupama Stadium, l’Olympique Lyonnais a empoché un joli succès contre Lens ce samedi (2-1).

Ayant déjà abandonné 17 points depuis l’entame de la saison, dont beaucoup en fin de matches, l’Olympique Lyonnais n’avait pas le droit à l’erreur ce samedi lors de son opposition contre Lens. Face au 2e du classement, les Gones devaient absolument se ressaisir s’ils voulaient jouer un rôle important dans ce championnat. Et c’est ce qu’ils ont fait.

L’OL a démarré en force

Gonflés à bloc, les Rhodaniens ont signé une première période de très haut niveau. La deuxième fut ensuite moins aboutie contre un opposant soudainement plus conquérant, mais pour une fois ils ont su préserver leur avantage. L’équipe lyonnaise a fait le dos rond pour assurer cette victoire importante, s'en remettant notamment au talent de son portier.

Entre deux équipes joueuses, on était assurés de pouvoir assister à une partie intense et animée. On n’a pas été déçu, avec notamment 31 tirs au but. D’entrée, les différents acteurs ont cherché à prendre le jeu à leur compte. Supérieurs techniquement, les Lyonnais ont su prendre le meilleur dans ce domaine. Et le pénalty de Toko Ekambi, transformé à la 25e après une faute de Medina dans la surface, est venu fructifier cette mainmise.

Lyon Lens Ligue 1 30102021

Lens a réagi au retour des vestiaires

Ayant retenu la leçon de leurs précédentes sorties, les locaux ne se sont pas contentés de ce maigre avance. Ils ont continué à pousser jusqu’à réussir à doubler la mise, non sans avoir essuyé cela dit une frayeur entretemps avec un but de Sotoca à la 32e refusé pour cause de hors-jeu. C’est Houssem Aouar, revenu à son meilleur niveau, qui a assuré le break à la 41e. L’international français profitait d’un ballon relâché par Jean-Louis Leca pour venir scorer et conclure avec brio une action qu’il avait lui-même initiée.

L'article continue ci-dessous

Au retour des vestiaires, les Rhodaniens n’ont pas pu garder le même rythme. Progressivement, et face à un RCL plus tranchant et jouant sans complexe, ils ont reculé et ont commencé à se mettre en danger. C’est alors sans surprise qu’ils ont concédé la réduction à la 61e minute de la part d’Arnaud Kalimuendo. L’ancien parisien a fait la différence en concluant brillamment une belle séquence collective des Artésiens.

Lopes a sorti le grand jeu

Ca faisait 2-1 et Lens a jeté toutes les forces dans la batailla avec l’espoir de sauver le nul. Les Sang et Or ont eu l’ascendant, mais ils ne sont plus trop parvenus à porter le devant. Si ce n’est sur une tentative de Frankowski à la 66e et sur laquelle Anthony Lopes a réussi l’arrêt qu’il fallait. Le dernier rempart portugais s’était déjà montré décisif à la 47e en signant une énorme parade face à Kakuta.

Dans la douleur mais avec du mérite, l’Olympique Lyonnais sortait vainqueur de ce classique du championnat. En gagnant, les Gones font un bond de quatre places au classement pour se retrouver cinquième. Et ils n’ont plus que deux points de retard sur leur adversaire du jour. Bosz s'en est réjoui au coup de sifflet final, mais sans manquer de rendre hommage aux Lensois : "Il y a des matches qu'on ne méritait pas de perdre et peut-être qu'aujourd'hui on ne méritait pas de gagner face à une très bonne équipe de Lens. C'était un match dur".