Liverpool-Naples 1-0, les Reds grillent la politesse au Napoli
Getty Images
Troisième de son groupe au coup d'envoi de la rencontre, Liverpool n'a pas tremblé en l'emportant face à Naples (1-0). Les Reds sont qualifiés.

"On a l'opportunité de passer, on doit créer et utiliser l'atmosphère d'Anfield pour passer. Sauf accident ou décision invraisemblable, ce qui nous arrivera sera mérité", déclarait Jürgen Klopp, l'entraîneur de Liverpool, avant la rencontre au sommet face à Naples ce mardi.

Des propos qui témoignaient de la motivation des Reds à faire de cette affiche spéciale un match de gala, en décrochant leur précieux billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pour cela, le calcul était assez complexe pour les locaux, qui devaient l'emporter 1-0 ou 2-0 devant leurs fervents supporters face aux protégés de Carlo Ancelotti. En d'autres mots, il suffisait à Naples de tenir le match nul pour empêcher la formation britannique de poursuivre son aventure dans la plus prestigieuse des compétitions. Sauf que tenir face à l'armada offensive du finaliste de la dernière édition de la Ligue des Champions n'a rien d'une chose aisée, et les Transalpins l'ont justement appris à leurs dépens ce mardi soir. 

Mohamed Salah, encore lui

En effet, dans un stade d'Anfield des très grands soirs, ayant revêtu son mythique manteau de couleur rouge, ce sont bel et bien les hommes de Jürgen Klopp qui prenaient l'avantage au score au terme d'un premier acte marqué par de nombreuses approximations techniques de part et d'autre, les deux formations semblant clairement inhibées par les enjeux si cruciaux de cette confrontation au sommet. 

Mohamed Salah Liverpool 2018-19

L'article continue ci-dessous

Ainsi, il fallait attendre la 34ème minute de ce combat pour voir Mohamed Salah, déjà auteur d'un triplé en championnat sur la pelouse de Bournemouth ce week-end (0-4), débloquer la rencontre. Servi à l'entrée de la surface, l'Egyptien se jouait de son vis-à-vis pour pénétrer dans la surface napolitaine et ne se faisait pas prier pour ouvrir le score en glissant malicieusement son ballon entre les jambes d'un David Ospina loin d'être exempt de tout reproches sur cette action. Récompensés sur la première frappe cadrée de la rencontre, les Reds pouvaient rêver d'une qualification. 

Ospina maintient le Napoli dans la rencontre

Au retour des vestiaires, les deux équipes proposaient des débats beaucoup plus animés et les espaces se faisaient logiquement de plus en plus nombreux au fil des minutes, toujours dans une atmosphère incroyable. À ce jeu là, ce sont bien les partenaires de Virgil van Dijk et Jordan Henderson qui se montraient les plus dangereux. Toutefois, Mohamed Salah (50ème et 74ème) et Sadio Mané (77ème) manquaient l'occasion de faire le break, se heurtant à un David Ospina qui, presque à lui tout seul, permettait aux visiteurs de rester dans la partie.

En toute fin de rencontre, Sadio Mané ratait même deux buts tout faits, infligeant donc à ses partenaires une fin de match crispante, le spectre d'une égalisation italienne planant toujours au dessus des têtes. Néanmoins, le score n'évoluait plus et Liverpool, troisième de son groupe au coup d'envoi, décrochait son précieux billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions avec 9 points au compteur. Deuxième derrière le Paris Saint-Germain, vainqueur à Belgrade dans le même temps (1-3), le club de la Mersey pouvait tout de même exulter. 

Commentaires ()