Liverpool-Manchester City 4-3, Liverpool fait chuter City
Getty
Invaincu depuis le début de la saison, City a volé en éclats à Anfield. La bande à Guardiola a reçu une leçon de football de la part de Liverpool.

23e journée de Premier League
Liverpool-Manchester City : 4-3
Buts :
Oxlade-Chamberlain (9e), Firmino (59e), Mané (61e), Salah (68e) ; L. Sané (40e), B. Silva (84e), Gundogan (91e)

14 janvier 2018. Voilà une date qui sera à mettre en gras en cette saison 2017/18 en Premier League. Elle aura vu Man City, le leader incontesté et incontestable de ce championnat, tomber pour la première fois de l’exercice. Et la chute était tout sauf ordinaire. À Anfield, là où ils n’ont plus gagné depuis 2003, les Eastlands ont été littéralement asphyxiés. Ils ont perdu 3-4, mais le score final est presque trop clément au vu des souffrances qu’ils ont endurées durant cette partie.

Les Gunners s'enlisent

Pourtant dans ce match, City avait fait le plus dur en revenant à un partout juste avant la pause. D’un puissant tir à ras de terre et dans un angle quasi fermé, Leroy Sané avait remis les deux équipes à égalité alors que les locaux menaient depuis la 9e minute de la partie. Devenu titulaire suite au départ de Philippe Coutinho, Alex-Oxlade Chamberlain justifiait la confiance placée en lui avec une réalisation de toute beauté. Servi à 25 mètres des buts, l’ex-Gunner a percé plein axe avant de fusiller Ederson d’une frappe rasante à l’entrée de la surface.

Une dernière demi-heure de jeu à couper le souffle

L'article continue ci-dessous

La deuxième période s’annonçait tout aussi disputée, mais elle fut longtemps à sens unique. Le show des Reds a commencé à la 59e minute avec un lob victorieux signé Roberto Firmino. Le Brésilien, que l’on disait triste du départ de son compatriote faisait parler sa technique et son sang-froid devant les buts. City avait à peine eu le temps de se remettre de ce coup dur qu’il prenait déjà un troisième but. Sadio Mané les terrassait d’un boulet de canon du gauche à la réception d’un ballon habilement subtilisé par Salah dans les pieds adverses. Salah que l’on retrouvait sept minutes plus tard pour le but de 4-1. Peu en réussite sur ses tentatives précédentes (55e et 56e), l’Egyptien a été inspiré en frappant de loin alors qu’Ederson avait déserté ses buts. Ça faisait trois buts d’avance et la partie semblait définitivement pliée.

Touché dans son orgueil, City s’est réveillé dans le dernier quart d’heure de jeu. En même temps, Liverpool a été rattrapé par ses vieux démons, à savoir les approximations défensives. Cela aurait pu lui couter très cher. Bernardo Silva (84e) et Gundogan (91e) ramenaient leur équipe à 4-3 et on crut alors assister à une égalisation tardive des visiteurs. Mais, celle-ci n’est finalement pas arrivée, malgré un dernier coup franc dangereux avant le gong. Un 4-4 aurait été cruel pour un Liverpool qui avait sorti le match de l’année. Ses supporters ont jubilé au coup de sifflet final et il y a fort à parier qu’ils n’ont pas été les seuls à s’extasier devant ce remarquable spectacle.

 

Commentaires ()