Liverpool - Aston Villa (2-1), les Reds enfin victorieux chez eux
Mohamed Salah Liverpool 2020-21
Getty Images
Au bout d'une très longue attente, Liverpool a repris goût à la victoire dans son fief d'Anfield. Un succès glané sur le fil (2-1).

Liverpool est-il enfin guéri. On pourrait le penser suite à la première victoire obtenue à domicile en 2011. Ce samedi, James Milner et ses coéquipiers accueillaient Aston Villa avec l’idée de se refaire une santé. Ils se dirigeaient vers un nouvel accroc avant que Trent Alexander-Arnold ne leur offre la victoire de justesse. D'une lourde frappe à l'entrée de la surface (91e), le latéral anglais a délivré les siens. Un succès qui soulage et qui permet aussi à Liverpool de prendre provisoirement la 4e place du classement.

Liverpool a encore souffert

On pensait Liverpool débarrassé de ses vieux démons après deux victoires de suite en championnat. Mais c’était des succès à l’extérieur et une fois revenu à Anfield, les Reds ont dû sérieusement trembler avant de pouvoir donc respirer vers la fin.

Ce samedi, leur première période a encore été quelconque et il n’y avait rien d’illogique à ce qu’ils se retrouvent menés à la pause. Même si un 1-1 n’aurait pas été volé, après qu’une réalisation de Roberto Firmino a été annulée en raison d’un hors-jeu très discutable (44e). Toujours aussi brouillons, les Merseysiders ont donné le bâton pour se faire battre et c’est Ollie Watkins qui s’est donné à cœur joie pour les punir. Celui qui avait déjà inscrit un triplé à l’aller trouvait la faille à la 43e d’un tir croisé, et en profitant de la fébrilité d’Alisson sur sa ligne.

Lors des précédentes sorties à domicile, Liverpool a souvent baissé les bras quand il s’est retrouvé dos au mur. Cette fois, les champions d’Angleterre ont quand même su réagir et pour cela ils s’en sont remis à Mohamed Salah.

L'article continue ci-dessous

Salah montre le chemin à suivre.

Le Pharaon avait raté une énorme opportunité à la 13e, avec un tir non cadré, puis a vu l’une de ses frappes déviée à la 51e, mais sa troisième tentative fut la bonne. A la 57e minute, il a délivré les siens en plaçant un coup de tête victorieux après une frappe d’Andy Robertson, repoussée par le gardien.

En marquant, Salah mettait fin à une longue disette à Anfield. C’était le premier but inscrit par LFC dans son antre en 2021 et depuis 769 minutes de jeu. Une statistique tout simplement hallucinante.

En faisant le plus dur, Liverpool était pressenti pour prendre encore plus l’ascendant et aller chercher la victoire qui lui échappe « at home » depuis quatre mois. C'est ce qu'ils ont fait, mais non sans avoir peiné et essuyé aussi une grosse frayeur derrière. A la 63e, Mahmoud Trézeguet a vu son essai échouer sur le poteau. C'était l'un des tournants du match, avant ce temps additionnel salvateur. Alexander-Arnold se souviendra longtemps de sa réalisation du jour, surtout si au bout de la saison il y a qualification pour la C1.