Lille-Nice 4-0 - Lille et Pépé ne s'arrêtent plus !
Pour conforter sa 2e place, Lille a signé l'une de ses plus belles prestations de la saison en s'imposant de façon autoritaire contre Nice (4-0).

Que plus personne n'en doute, Lille, c'est du sérieux. Cette équipe semble habitée par un esprit qui peut l'amener jusqu'au bout cette saison, à savoir au sommet de l'autre championnat, son championnat, derrière Paris.

Ce vendredi soir, Nice, équipe équilibrée, proposait un test intéressant aux hommes de Christophe Galtier. Ils l'ont passé haut la main, vraiment, et c'est la manière qui a fait son effet. Tout le monde ou presque connait leur mode opératoire, ce jeu de contres éclairs qui sublime les qualités de leurs flèches - Nicolas Pépé en tête. Mais ce vendredi, ils y ont ajouté d'autres armes. De la créativité sur du jeu placé, notamment. Cela a donné un joli cocktail.

Nicolas Pépé en porte la signature, encore et encore. L'international ivoirien a inscrit un nouveau but et distillé une nouvelle passe décisive pour rester dans ces altitudes où les plus grands errent naturellement. Avec 16 pions depuis le début de saison, il est le troisième meilleur buteur des championnats majeurs derrière Lionel Messi (19) et Kylian Mbappé (18), ça situe son niveau de performance. C'est lui qui a doublé la mise d'une superbe frappe enroulée après une accélération (2-0, 37e), et c'est lui qui a servi Bamba sur le troisième but au terme d'un contre superbe (3-0, 75e). Ajoutons à cela une barre transversale (13e) et une menace constante sur ses prises de balle.

Avant Pépé, le jeune Rafael Leao avait profité d'une grosse erreur de l'arrière-garde niçoise pour débloquer rapidement la situation (1-0, 7e), plaçant le LOSC dans cette configuration qu'il affectionne. Le festival avait commencé comme ça, et il a fini par un but de Loïc Rémy dans les arrêts de jeu, de la tête (4-0, 90e+4), peu après l'expulsion de Lees-Melou pour les Aiglons (89e). Bien-sûr, Lille ne s'est pas mis à confisquer le ballon subitement à son adversaire. Une fois encore, il lui a laissé en majorité (57% de possession pour les Niçois), mais il a une nouvelle fois démontré qu'il était l'équipe la plus habile de Ligue 1 pour l'utiliser. Dans son championnat à lui, bien-sûr. Un championnat qu'il domine avec 6 points d'avance sur Lyon, désormais, avant le match de l'OL, dimanche, contre Paris.

Commentaires ()