Lille-OM (2-0) : Marseille subit la loi d'un LOSC révolté
Jonathan David, LOSC vs OM
Getty Images
L'OM s'est logiquement incliné sur la pelouse du LOSC, ce dimanche. Le score aurait pu être beaucoup plus large au vue de la physionomie du match.

Restant sur trois matches consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues, l'Olympique de Marseille se déplaçait à Lille ce dimanche. Marqué par la disparition de son ancien président emblématique en la personne de Bernard Tapie, décédé dans la matinée après des années de lutte contre la maladie, le club phocéen n'a pas été sauvé par sa nouvelle bonne étoile. Dans le Nord, Marseille s'est logiquement incliné face aux Dogues, lesquels se sont montrés plus entreprenants et plus frais physiquement.

Mis en confiance par une grosse entame de match, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont mis en difficulté la défense olympienne à plusieurs reprises en première période. Jonathan Ikoné est notamment passé proche d'ouvrir le score mais a buté sur Pau Lopez (15e). Dans la foulée, Burak Yilmaz, pourtant en position idéale, n'a pas su trouver le cadre après un service parfait de Jonathan David (17e). En grande difficulté mais sauvé par la maladresse lilloise, l'OM a logiquement fini par craquer...

Les Dogues justement récompensés 

Suite à un centre venu de la droite, Jonathan David, au duel avec William Saliba, a été plus réactif que le défenseur marseillais, expédiant le ballon dans les filets marseillais d'un pointu à bout portant (28e). Un but de renard, qui est venu récompenser la belle mi-temps de l'équipe lilloise, supérieure aux hommes de Jorge Sampaoli.

Au retour des vestiaires, le technicien argentin a justement tenté de réorganiser son équipe pour que celle-ci affiche un visage plus conquérant. Malgré l'entrée en jeu d'Arek Milik à la place du jeune Bemba Dieng, il n'en a rien été, et ce sont bien les Lillois qui ont dicté le rythme. Un rythme bien trop élevé pour des Marseillais émoussés physiquement, mais bien heureux de ne pas concéder un second but... En effet, Jonathan Ikoné a d'abord touché la barre (73e) puis le poteau (75e). Rageant.

Néanmoins, ce manque de réussite n'a pas empêché les hommes de Jocelyn Gourvennec de s'imposer plus largement. Aidés par le carton rouge reçu par Cengiz Ünder (77e), les locaux sont parvenus à doubler la mise au bout du temps additionnel (90e+5) grâce à un doublé salvateur de Jonathan David, servi par Timothy Weah. Sans éclat en l'absence de Dimitri Payet, l'OM enchaîne un quatrième match de rang sans la moindre victoire et voit revenir le score à sa hauteur avec 14 points au compteur.