Lazio-Marseille 2-1, l'OM prend la porte
Dernière mise à jour
Vaincu pour la 3e fois en 4 matches, l'OM a abandonné ses derniers espoirs de qualification. À Rome, les Phocéens n'ont pourtant pas été ridicules.

4e journée de la phase des poules de la Ligue Europa
Lazio-Marseille : 2-1
Buts :
Parolo (45e), Correa (55e); Thauvin (60e)

Même lorsqu'ils se montrent volontaires et combatifs, les Marseillais ne parviennent pas à éviter les défaites. Et c'est peut-être ça qui est le plus alarmant et qui fragilise le mental des troupes en cette période de crise. Ce jeudi, sur le terrain de la Lazio de Rome, l'équipe de Rudi Garcia a livré un visage intéressant, voire même séduisant au regard de l'opposition, mais au final l'issue a été la même que lors des dernières sorties. Florian Thauvin et ses coéquipiers ont dû s'incliner pour la huitième fois de la saison, et ce revers-là fait particulièrement mal puisqu'il les élimine prématurément de l'épreuve continentale.

Au Stadio Olimpico, les Marseillais ont donc essayé de proposer un contenu plus acceptable que celui offert face à Montpellier dimanche dernier. Malgré l'absence de deux champions du monde (Mandanda et Payet), laissés sur le banc au coup d'envoi, ils ont réussi à gêner leurs opposants, imposant même leur emprise sur le jeu à l'approche de la pause. Mais, et c'est comme si cette équipe est vouée à trébucher quelle que soit son attitude, elle a encaissé un but au sortir de sa meilleure période. À la 45e minute, et sur un centre quasi anodin venu de la gauche, Marco Parolo s'est hissé dans les airs pour placer une reprise de la tête victorieuse. Celle-ci n'était pas particulièrement puissante, mais elle a trompé Yoann Pelé avec l'aide du poteau.

À la pause, les Marseillais avaient la tête dans le sac, ruminant notamment l'opportunité manquée de Hiroki Sakai (7e) ou celle de Florian Thauvin (43e) juste avant le but laziale. Ils étaient sonnés et cela s'est vu au retour des vestiaires. L'équipe n'arrivait plus à repartir de l'avant, et son adversaire en a profité pour enfoncer le clou. À la 55e minute, sur un service de Ciro Immobile, Joaquin Correa plaçait un tir à ras de terre, hors de portée de Pelé. Ça faisait 2-0 et il n'y avait plus personne pour douter du dénouement de ce match.

L'article continue ci-dessous

Thauvin a ravivé (vainement) l'espoir

Avec deux buts de retard, les Phocéens avaient de quoi se désagréger complètement. Curieusement, c'est le scénario contraire qui s'est produit. Piqués dans leur orgueil et débarrassés de toute pression, ils se sont rebiffés. Un sursaut inattendu qui a permis à Thauvin de réduire le score à la 60e minute sur une frappe sèche à l'entrée de la surface. L'espoir est alors revenu, surtout qu'il y avait suffisamment de temps pour en mettre deuxième. Malheureusement, les deux meilleures occasions d'égaliser n'ont pas trouvé le cadre : Strootman (65e) et N'Jie (94e). Entre-temps, la Lazio, elle, a manqué plusieurs fois le KO, mais elle n'a pas eu à le regretter.

L'OM quitte donc la Ligue Europa après seulement quatre matches joués. Une énorme déception pour une équipe qui était finaliste de cette même compétition il y a encore six mois. Il faudra trouver la force mentale pour jouer les deux dernières rencontres sans enjeu, mais aussi et surtout pour rebondir en championnat et éviter que cette campagne 2018/19 ne se transforme en un véritable fiasco.

Commentaires ()