Juve -Spezia (3-0), la Juve fait le travail
Federico Chiesa Juventus Spezia Serie A
Getty
Pour se remettre de son nul face au Hellas Vérone, la Juve recevait le promu Spezia. Et les Turinois se sont imposés tardivement (3-0).

Sur la dernière marche du podium de Seroe A, la Juventus devait se remettre sur les rails après son récent coup d'arrêt sur le pré du Hellas Vérone il y a quatre jours (1-1).

Mais ce n'était pas simple face au promu Spezia. La Vieille Dame n'est d'ailleurs pas parvenue à ouvrir le score en première période. C'est même le club visiteur qui allumait la première mèche.

Marchizza, le latéral de Spezia, osait un tir pied droit dans le petit filet de Szczesny dès la 7e minute. Deux minutes plus tard, un but du Turnois Federico Chiesa était refusé pour un hors-jeu de l'ailier.

Si les visiteurs ont d'abord fait bonne figure, la Juve a accéléré au fil des minutes et a bien failli ouvrir le score en fin de première péridoe avec le réveil de Cristiano Ronaldo.

Le buteur portugais, très bon depuis le début de l'année, s'est notamment signalé à la 42e minute, après avoir reçu un ballon de son compère d'attaque Dejan Kulusevski, tirant pour voir sa frappe achever sa course sur la base du montant opposé de Provedel, gardien et capitaine de Spezia.

Quelques instants auparavant, Martin Erlic taclait de manière opportune pour priver Dejan Kulsuevski de l'ouverture du score alors que le joueur de la Juve était en bonne position.

0-0, le score au repos, la Juve alalit devoir faire beaucoup mieux si elle voulait remporter cette rencontre, qui semblait pourtant à sa portée sur le papier.

Dès l'entame de la seconde période, Weston McKennie tentait de profiter d'une mauvaise passe en retrait de la défense des visiteurs, mais Erlic parvenait à dégager in-extremis.

L'article continue ci-dessous

C'est finalement d'Alvaro Morata que venait la lumière. L'ancien joueur du Real Madrid, incorporé à l'heure de jeu (61e), marquait une minute plus tard. Un coup gagnant pour Andrea Pirlo, alors que l'attaquant ibérique profitait d'un centre signé Bernardeschi pour reprendre victorieusement et débloquer la situation.

Dix minutes plus tard, la Juve breakait par Chiesa, qui profitait d'un nouveau centre rasant signé Bernardeschi pour marquer d'une aile de pigeon après une première tentative repoussée par Provedel. Ce dernier repoussait ensuite un joli coup franc de Cr7 au prix d'une belle envolée. Mais Cr7 ne voulait pas en rester là et y allait de son but en toute fin de rencontre. Une frappe rasante et gagnante suite à une erreur du jeune milieu français Lucien Agoumé.

À la 96e minute, une intervention de Demiral sur Gyasi valait un penalty à Spezia. Galabinov le ratait. 3-0, score final, la Juve s'impose tardivement et fait le travail face à Spezia.