Italie - Pays de Galles (1-0), la Squadra poursuit son sans-faute
Matteo Pessina Italy vs Wales Euro 2020
Getty Images
L’Italie a enchainé ce dimanche avec un troisième succès consécutif à l’Euro. Malgré un onze remanié, elle a disposé du Pays de Galles (1-0).

La Squadra Azzurra poursuit sa belle série de résultats à l’Euro. Ce dimanche, et alors qu’elle avait déjà la qualification pour les 8es en poche, elle est parvenue à se défaire du Pays de Galles (1-0). Un succès acquis grâce à une réalisation du milieu de terrain Matteo Pessina.

La surprise Pessina

Pas utilisé lors des deux premiers matches, le sociétaire de l’Atalanta a donc profité de l’opportunité que lui a offerte Roberto Mancini pour se distinguer. A la 39e minute de jeu, il est venu concrétiser la domination des siens, en détournant du bout du pied un coup franc bien tiré par le revenant Marco Verratti. Danny Ward, le gardien gallois, n’a pu que s’incliner alors qu’il n’avait pas été trop sollicité jusque-là. Seul Federico Chiesa était parvenu à le faire frissonner auparavant, avec une frappe finalement passée à côté (29e).

Les Gallois ont beaucoup subi face aux attaques italiennes, mais ils ont quand même pu se montrer dangereux aussi. A la 27e minute, Chris Gunter n’était pas loin d’ouvrir le score, d’une reprise de la tête passée juste à côté du cadre.

A 1-0, l’Italie a fait le plus dur dans ce match. Les fidèles de l’Olimpico espéraient alors la voir appliquer son tarif en l’emportant par trois buts d’écart. Mais c’était trop demandé à une équipe composée majoritairement de remplaçants vu qu’il n’y avait que trois rescapés du onze aligné contre la Suisse. Cela étant, même avec tous ces changements opérés, la Nazionale a su rester maitre des débats. 

L'article continue ci-dessous

Les Gallois ont fait le dos rond

En seconde période, les locaux ont eu deux belles occasions de breaker. Federico Bernardeschi a trouvé le poteau à la 53e sur coup franc. Et douze minutes plus tard c’est Andrea Belotti qui a manqué de scorer, en butant sur Ward. 

A partir de la 55e minute, la tâche des Italiens a été facilitée avec l’expulsion d’Ampadu côté gallois. C’était cependant sans incidence sur le score de la partie. En infériorité numérique, les hommes de Page ont redoublé d’efforts pour éviter le naufrage qui les aurait fait basculer à la 3e place du groupe. Ils auraient même pu égaliser si Gareth Bale avait cadré sa volée à la 76e.

Au final, les deux sélections ont quitté la pelouse avec le sourire. Elles sont qualifiées pour le prochain avec une bonne dose de certitudes. Et c’est aussi bien parti pour la Suisse, victorieuse de la Turquie (3-1) dans l’autre match de la poule.