News Résultats en direct

Allemagne v Pays-Bas Résumé de match, 19/11/2018

FDM
2 - 2
GER
NET
T. Werner (9)
L. Sané (19)
Q. Promes (85)
V. van Dijk (90)
VELTINS-Arena
Allemagne-Pays-Bas 2-2, les Oranje accrochent l'Allemagne in-extremis au grand dam des Bleus
22:48 UTC+1 19/11/2018
Germany Netherlands
Les Pays-Bas ont sorti la France de la Ligue des Nations en accrochant l'Allemagne. Un nul arraché de justesse avec deux buts marqués vers la fin.

Ligue des Nations – Division A
Allemagne-Pays-Bas : 2-2
Buts :
Werner (9e), Sané (20e); Promes (85e), Van Dijk (91e)

L'Equipe de France de Didier Deschamps ne disputera pas le Final Four de la Ligue des Nations. Comme on pouvait le redouter après la défaite de vendredi à Rotterdam, les Tricolores se sont fait devancer par les Pays-Bas dans leur groupe de Division 1. Ils ont été éliminés, mais non sans avoir cru à une fin de scénario favorable pendant plus trois quarts d'heure ce lundi soir à l'occasion de l'opposition entre Allemands et Néerlandais en clôture de cette poule. À Gelsenkirchen, ces derniers étaient hors course jusqu'à cinq minutes de la fin et avec deux buts de moins au tableau d'affichage. Mais, avec l'énergie du désespoir, ils ont tout renversé et assuré le nul qui suffisait à leur bonheur.

Métamorphosée par rapport à l'équipe qui avait sombré à Amsterdam le mois dernier, l'Allemagne a pourtant attaqué le match avec un visage très conquérant et ce fut rapidement payant. À la 9e minute, sur un ballon profondeur et plein axe envoyé par Serge Gnabry, Timo Werner a échappé à la vigilance de ses vis-à-vis pour ensuite signer un enchainement contrôle-frappe en pivot imparable. Ça a fait mouche et les Néerlandais ont à peine eu le temps de reprendre leurs esprits qu'ils encaissaient déjà un deuxième. À la 20e minute, ils se faisaient surprendre de nouveau et dans des circonstances quasi similaires. Une autre ouverture dans l'axe, signée cette fois par Toni Kroos, a été profitable à Leroy Sané, qui a ajusté Jasper Cillessen d'une frappe à ras de terre.

L'Allemagne a raté le KO

Avec deux buts de retard, et avec leur belle dynamique du moment, les visiteurs ont d'abord eu des difficultés pour se rebiffer. Pendant plus d'une heure, et si on excepte un centre-tir de Daley Blind à la 36e que Nicklas Sule a failli transformer en un but contre son camp, ils n'ont guère été inquiétants. Mais, ils ont alors eu le mérite de ne pas lâcher totalement prise, et surtout d'éviter un plus gros naufrage. Gnabry (40e), Werner (63e) et surtout Sané (73e) et Kehrer (87e) ont tous eu la possibilité de plier définitivement le match, sans résultat. La faute à un manque d'efficacité et aussi à la vigilance des Bataves, à l'instar de De Jong qui s'était interposé avec brio dans les pieds de Sané.

L'Allemagne a manqué de tuer le match et elle l'a amèrement regretté. À cinq minutes de la fin, dans une fin de match totalement décousue, le suspense a été ravivé par Quincy Promes. L'ailier de Séville a redonné l'espoir aux siens d'une frappe enveloppée, en conclusion d'un excellent mouvement des siens. Avec un but de retard, la bande à Koeman a jeté toutes ses forces dans la bataille pour revenir au score. Bien lui en a pris puisque sur sa toute dernière offensive, à la 91e minute, elle a réussi à rétablir la parité. Monté aux avant-postes, le capitaine Virgil Van Dijk a exploité une mauvaise déviation d'un joueur allemand dans la surface pour placer une volée imparable au second poteau et envoyer le cuir au fond des filets. Un vrai coup de semonce pour l'Allemagne, et aussi pour la France.