Everton-Liverpool 0-0, les Reds calent encore et cèdent la place de leader
Getty
Tenu en échec par son voisin d'Everton, Liverpool est contraint d'abandonner la 1e place au classement de la PL.

29e journée de Premier League
Everton-Liverpool : 0-0

À neuf journées de l'épilogue de la Premier League, une passation de pouvoir s'est opérée en tête du classement. Ce dimanche, face à Everton, les Reds ont enregistré un quatrième match nul en six rencontres et celui-ci est lourd de conséquences puisqu'ils les relèguent au second rang et cette fois-ci ils n'ont plus de match en retard à disputer pour espérer repasser devant. Si City réalise un sans-faute d'ici la fin du championnat, le titre de champion échappera une nouvelle fois aux Merseysiders.

Comme lors du match aller, Liverpool a buté sur une équipe des Toffees très bien organisée, et qui a parfaitement fermé le verrou derrière. Et cette fois, les hommes de Jurgen Klopp n'ont pas pu bénéficier d'un coup du sort pour forcer la décision sur le fil. La réussite les fuit, et cela n'a rien d'encourageant à ce stade de la saison.

L'article continue ci-dessous

Les Reds n'ont pas marqué. Cela étant, ils n'ont pas eu non plus une flopée d'opportunités franches. On en relèvera uniquement deux en 90 minutes de jeu. À la 29e minute, il y a eu un face à face de Mohamed Salah avec Jordan Pickford que l'attaquant égyptien a curieusement manqué alors qu'il ne laisse jamais filer des situations pareilles. Et à la 69e, sur une remise de Virgil Van Dijk, Fabinho a raté un contrôle alors qu'il est libre de tout marquage. Le temps qu'il se rattrape, Lucas Digne est venu éloigner le danger et sauver la mise aux siens.

Ce Liverpool ne fait plus peur

Durant la dernière demi-heure, Klopp a lancé toutes ses cartouches en mettant sur le terrain Firmino et Milner. Mais, rien n'y fut. Le mur bleu est resté infranchissable jusqu'au bout, et a repoussé tous les assauts rouges, comme lorsqu'à la 86e minute trois défenseurs sont venus contrer une tentative de Firmino dans la surface.

L'équipe d'Everton est à saluer pour sa prestation défensive. Toutefois, il n'est pas interdit de se demander si Liverpool est une équipe toujours aussi dangereuse offensivement. Il fut un temps, pas si lointain, où les Reds terminaient rarement un match sans le moindre but inscrit. Là, ils viennent d'en enregistrer trois en quatre parties. Si en mai prochain, ils terminent derrière City au classement et manquent ainsi à leur objectif, il n'y aura pas besoin d'aller chercher plus loin pour trouver les raisons de leur faillite.

Commentaires ()