Everton - Chelsea (1-0), Lampard joue un mauvais tour à Chelsea
Richarlison everton vs chelsea
getty
Frank Lampard est parvenu à mener Everton à un succès contre son ancienne équipe de Chelsea (1-0). Les Toffees peuvent croire au maintien.

Sous pression en raison d’un retard de cinq points sur le premier non reléguable, Everton n’a d’autres choix que de l’emporter ce dimanche face à Chelsea. La tâche était difficile, mais les Merseysiders ont réussi à l’accomplir.

Lampard mate Tuchel

Devant leur public de Goodison Park, les Merseysiders se sont surpassés pour signer la victoire qu’ils convoitaient. Un succès sur le plus petit des écarts et qui fait largement leur bonheur, même s’ils restent toujours dans la zone rouge.

En vue de l’opération maintien, Everton est cependant maitre de son destin désormais puisqu’il compte un match en moins. Doucouré et ses coéquipiers peuvent donc croire en un salut.

L'article continue ci-dessous

L’exploit contre les Blues a été rendu possible grâce à plusieurs facteurs. D’abord, il y a eu l’excellente organisation mise en place par Frank Lampard. Le technicien anglais a su concocter la tactique parfaite pour mettre à mal le plan de Thomas Tuchel. Et on peut imaginer qu’il l’a ressenti comme une revanche savoureuse, lui qui a été viré par Chelsea il y a un an et demi au profit du technicien allemand.

Jordan Pickford Everton Chelsea 2021-22

Pickford a tout arrêté

Everton ne l’aurait cependant pas emporté sans un excellent Jordan Pickford dans les buts. Le gardien international anglais a été héroïque sur sa ligne. Après avoir vu une opportunité de Mason Mount échouer sur le poteau (59e), il a signé des arrêts exceptionnels contre successivement César Azpilicueta (60e), Ruben Loftus-Cheek (70e) et Matteo Kovacic (92e). En une mi-temps, il a retrouvé toute la réussite qui l’a fui pendant la majeure partie de la saison.

Pour faire la différence devant, les locaux s’en sont remis à leur buteur, Richarlison. En fin de première période, le Brésilien a profité d’une énorme erreur de la défense londonienne pour s’emparer du cuir et tromper ensuite Edouard Mendy. Un but capital et dont l’importance pourra encore être jugée lors du décompte final de la saison.