Espanyol-Barça 0-4, Messi illumine le derby de Barcelone
Getty
Auteur de 2 superbes buts sur coups francs et aussi d'une multitude de gestes de grande classe, Messi a été le grand bonhomme du derby de Barcelone.

15e journée de la Liga
Espanyol Barcelone-Barça : 0-4
Buts :
Messi (17e, 65e), Dembelé (26e), Suarez (45e)

Ceux qui, parmi les jurys de France Football, qui ont omis de voter pour Lionel Messi pour le titre du Ballon d'Or doivent peut-être regretter leur choix aujourd'hui. Ce samedi, lors du court déplacement chez l'Espanyol, le virtuose argentin a rappelé à quel point il était un footballeur hors norme. Inspiré, il a éclaboussé par sa classe ce derby, avec notamment deux coups francs exceptionnels et une ribambelle d'arabesques qui ont régalé les spectateurs, y compris ceux de l'équipe adverse.

Comment rester insensible devant autant de talent ? Certes, ce n'était qu'un match de Liga face à une formation de milieu de tableau, mais réussir ce qu'il a fait lors de cette partie relève du génie. À l'instar de ce caviar qu'il délivre à Ousmane Dembelé à la 26e, alors qu'il venait d'être mis à terre à deux reprises et qu'il était chargé par plusieurs défenseurs de l'Espanyol. Sans voir son partenaire et d'un geste subtil, il a réussi cette passe décisive exceptionnelle. Un amour de ballon que l'ancien rennais ne pouvait que convertir en but. 

L'article continue ci-dessous

Avant ce numéro, Messi avait déjà frappé dans cette rencontre. À la 17e minute, il a lancé les siens sur la voie du succès en trouvant la lucarne sur un coup franc splendide. Cet exercice est définitivement devenu l'un de ses préférés et il l'a encore prouvé au cœur de la seconde période. À la 65e minute, Diego Lopez avait beau placer soigneusement son mur, il s'est fait battre une nouvelle fois par l'Argentin. Et cette fois, c'est du côté opposé des buts qu'il est allé chercher le ballon.

L'Espanyol a échappé à une correction plus lourde

Le quintuple Ballon d'Or a claqué deux buts, mais il aurait pu en inscrire d'autres. En première période, il a été proche de conclure après un tir d'Ivan Rakitic repoussé par Diego Lopez (38e). Et en seconde, il a vu l'ancien portier du Real détournait du pied l'une de ses tentatives à terre. Des occasions non converties mais qui ne plombent en rien sa magnifique prestation d'ensemble et qui ne l'empêchent pas de s'emparer de la tête du classement des buteurs, à égalité avec l'Uruguayen de Gérone Christian Stuani (11 buts).

Luis Suarez gagne aussi une place dans ce classement (3e) à la faveur du but qu'il a mis à la 45e minute. Suite à une passe de Dembelé, El Pistolero a aggravé la marque sur un tir à ras de terre et dans un angle quasi bouché. Au total, les Barcelonais ont donc scoré quatre fois. L'addition aurait pu s'alourdir avec l'entrée en jeu de Coutinho. A peine incorporé, le Brésilien a également sollicité Diego Lopez. Sans être ridicule, l'Espanyol a donc souffert le martyre. Mais il y a fort à parier qu'elle ne sera pas la dernière équipe à se faire surclasser de la sorte par la bande à Valverde cette saison, à fortiori si Messi réédite le genre de performances hors norme qu'il a réalisées lors de ce derby.

Commentaires ()