Chelsea-Manchester City 2-0, les Blues font chuter les Citizens de leur piédestal
Getty Images
Chelsea est devenu ce samedi la première équipe anglaise à faire tomber Man City cette saison. Une victoire savamment construite par les Londoniens.

16e journée de Premier League
Chelsea-Manchester City : 2-0
Buts :
Kanté (45e), David Luiz (78e)

Manchester City n'est plus invaincu au Premier League. Après avoir tenu bon – et sans trop forcer- lors des 15 premières journées de la saison, l'équipe de Pep Guardiola a dû baisser le pavillon. Elle l'a fait sur le terrain d'un troisième au classement mais qui restait sur trois faux-pas en quatre matches. C'est donc Chelsea qui a réussi à faire tomber l'ogre et infliger aux Eastlands leur premier faux-pas domestique depuis le 14 janvier dernier. Les Blues et leur entraineur Maurizio Sarri sont à louer pour cette performance, d'autant plus que leur plan tactique a été exécuté à merveille.

Non, les Londoniens n'ont pas survolé les débats dans le jeu. Non, ils n'ont pas asphyxié les Citizens à coup de contres assassins comme avait pu le faire Liverpool la saison dernière. Ils ont simplement résisté solidement et annihilé toutes les offensives adverses pour ensuite piquer et faire mal sur les rares opportunités qu'eux ont pu se créer. Voir le City de Guardiola terminer une rencontre avec seulement quatre tirs cadrés cela n'a pas dû arriver très souvent et cela résume les difficultés qu'ont eues les visiteurs pour se montrer menaçants et contourner le bloc bleu.

Seul Leroy Sané a réussi à faire parcourir un frisson dans le camp de Chelsea. Et c'était en tout début de match sur deux tentatives qui se sont succédées (32e et 33e). À part ça ? Un coup franc tiré par Kyle Walker à la 57e minute et sur lequel Kepa s'est idéalement couché, ou encore une tentative en désespoir de cause de Sergio Aguero à la toute dernière minute du match que le portier espagnol a aussi habilement neutralisé. Vu cette activité limitée dans la zone de vérité et même si dans le jeu ils n'étaient pas particulièrement inférieurs à leurs opposants, les champions d'Angleterre n'auront donc pas des regrets colossaux à nourrir après ce faux-pas.

L'article continue ci-dessous

Les Blues n'ont jamais tremblé

Man City a manquéà son devoir, mais il convient avant tout de saluer les Blues pour le résultat acquis. En plus d'avoir parfaitement neutralisé la menace adverse, la bande à Sarri a fait preuve d'un incroyable réalisme. Son ouverture du score, réussie à la 45e minute, est venue sur ce qui était sa première action dangereuse de la rencontre. Servi dans la surface, Eden Hazard a réussi à fixer trois défenseurs pour ensuite servir en retrait N'Golo Kanté, qui a déboulé à l'entrée de la surface. Le milieu français a alors fait parler son instinct (enfoui) de buteur, avec un tir sans contrôle. Botté avec la précision et la puissance nécessaires, le cuir est allé se loger en pleine lucarne.

Le but d'avance a donné encore plus de confiance aux Londoniens, convaincus à cet instant que leur plan était le bon. Leur deuxième période a été un modèle de gestion. Même s'ils se sont surtout attelés à défendre leur résultat, ils ont évolué assez haut sur le terrain pour ne pas avoir à trop subir. Et à la 78e minute, ils se sont même offert le luxe de doubler la mise en exploitant un coup de pied arrêté. Un corner repris de l'arrière du crâne par David Luiz, qui en terminant au fond a douché les dernières illusions adverses. 2-0, c'était le résultat de la partie. Un résultat marquant et qui a fait autant le bonheur des héros du jour que de Liverpool, désormais nouveau leader au classement. Si en mai prochain, City venait à abandonner sa couronne de champion, il n'y aura pas à chercher trop longtemps pour connaitre le tournant principal de cette bataille pour le titre.  

Commentaires ()