Chelsea-Manchester City 0-0 a.p.t.b. 3-4, City conserve la League Cup
Kevin De Bruyne Manchester City 2018-19
Getty Images
City s'est imposé ce dimanche à Wembley en finale de la League Cup. L'équipe de Guardiola a dû attendre l'épreuve des tirs au but pour triompher.

Pour la sixième fois de son histoire, et la quatrième en l'espace de cinq ans, Manchester City a remporté ce dimanche la League Cup, la troisième compétition la plus importante de l'Angleterre. En finale, face à Chelsea, les Eastlands ont eu fort à faire, se montrant incapables d'inscrire le moindre but en deux heures du jeu. Mais, ils ont réussi tout de même à rafler la mise en se montrant plus adroits dans la séance fatidique des tirs au but. Un titre remporté pour les Sky Blues et qui pourraient être suivis par d'autres vu que les champions d'Angleterre restent en course dans trois autres compétitions.

Cette fois, les Blues ont tenu

Il y a un mois, en Premier League, Manchester City n'avait fait qu'une bouchée de Chelsea (6-0). Cette fois, le scénario a donc été tout autre. Avec un duel nettement plus disputé, et c'est en grande partie dû à la métamorphose des Blues. Sans oublier d'attaquer et profiter de la moindre opportunité qu'ils avaient de contrer leurs opposants, ces derniers ont très bien défendu. Ils ont été solides et solidaires, à tel point qu'en seconde période du temps reglémentaire, les Eastlands n'ont absolument pas inquiété Kepa.

Durant la première mi-temps, le portier espagnol de l'équipe londonienne a été sollicité en revanche. Il a su cela dit repousser les quelques tentatives adverses avec brio, s'interposant notamment devant Aguero (28e) et Otamendi (43e). Par ailleurs, il a aussi vu une reprise d'El Kun s'envoler au-dessus du cadre (22e), sur l'une des rares fois où son arrière-garde a été prise à défaut.

L'article continue ci-dessous

Kepa a refusé de céder sa place à Caballero

Au retour des vestiaires, City a donc eu un peu plus de mal à porter le danger devant. Chelsea, pour sa part, a eu plus de facilité à trouver les espaces, provoquer et semer la panique dans la surface adverse. C'est le cas principalement d'Eden Hazard. Discret durant les derniers matches, le Belge a retrouvé toute son explosivité. Et sa brillante activité aurait dû être récompensée par un geste décisif. À la 45e, il a vu son effort en solo neutralisé par un pied adverse (45e). Puis, il a fait preuve d'altruisme en faisant tout le travail pour Kanté (66e) et Pedro (77e), mais ces derniers n'ont pas su en profiter avec des reprises non cadrées. Dans le cas du milieu français, c'était même une occasion en or, mais comment lui en vouloir vu qu'il n'est pas trop habitué à se retrouver dans ce genre de situations.

Durant la période de prolongation, les Citizens ont repris quelque peu l'ascendant, tandis que les Blues sont descendus d'un cran, dans l'espoir de préserver le nul et atteindre les tirs au but. Ils y sont parvenus, malgré deux énormes occasions de Sergio Aguero durant l'ultime quart d'heure du jeu (110e et 116e). Une fin de match qui a aussi été marquée par un incident assez singulier. Avant le coup de sifflet final, Maurizio Sarri a eu comme idée d'incorporer Willy Caballero dans les bois. Or, Kepa a refusé de céder sa place, au grand mécontentement de l'entraineur italien.

Le dernier rempart espagnol a défié son entraineur. Et il lui fallait dès alors assurer derrière. Malheureusement pour lui et ses partenaires, et malgré un arrêt effectué, la séance des tirs au but a donc tourné à l'avantage des Eastlands. Jorginho et David Luiz ont manqué leurs essais.