Celtic-Aberdeen (2-1), le Celtic assure le triplé
Patrick Roberts Celtic 02042017
Getty Images
Le Celtic Glashow a conquis ce samedi son troisième titre de la saison. En finale de la Coupe d'Ecosse, les Bhoys ont battu Aberdeen 2 à 1.

Finale de la Coupe d'Ecosse
Celtic Glasgow-Aberdeen : 2-1
Buts :
S. Armstrong (11e), Rogic (92e): Hayes (9e)

Pour la 37e fois de son histoire, le Celtic Glasgow s'est adjugé la Coupe d'Ecosse. Ce samedi, au Hampden Park de Glasgow, l'un des deux ténors de la capitale écossaise est venu à bout d'Aberdeen au terme d'une finale très disputée (2-1). Avec ce succès, les Bhoys réalisent le triplé puisqu'ils avaient déjà célébré le championnat et la League Cup cette saison. Ils terminent également invaincus sur la scène nationale.

Les records que peut encore battre Cristiano Ronaldo en C1

La délivrance n'est survenue qu'à la 92e minute de la partie. Tenu en échec par une courageuse équipe des Dons, les hommes de Brendan Rodgers ont dû attendre la toute fin de match pour souffler. Le milieu offensif serbo-australien Tom Rogic a inscrit le but de la victoire au prix d'une accélération à l'entrée de la surface suivie d'une frappe croisée du droit dans un angle quasi fermé.

Aberdeen a fait belle figure

Avant cette réalisation décisive, Scott Sinclair avait beaucoup vendangé côté Celtic. Orphelin de Moussa Dembélé, laissé sur le banc, l'attaquant anglais a raté pas moins de trois occasions nettes (45e, 52e, 80e). Son coéquipier Roberts avait également trouvé le poteau (44e), tandis que Dedryck Boyata a vu sa tête plongeante sur un corner finir juste au-dessus du cadre (71e).

Les joueurs d'Aberdeen n'étaient pas en reste. Nullement intimidés par le contexte ou l'adversaire, ils ont beaucoup essayé aux avant-postes. Mais, si Hayes était parvenu à ouvrir le score (9e, 0-1), Jack (29e), Stockley (34e) et Shinnie (74e) ont tous buté sur un excellent Craig Gordon. Sans l'égalisation rapide de Stuart Armstrong (11e) sur un tir de l'extérieur de la surface, le petit but marqué aurait pu suffire à leur bonheur. Le Celtic a cependant bien fait respecter la logique et conquis ainsi la Coupe que tout le monde lui promettait.